Conclusion et axes d'amélioration

Conclusion et axes d'amélioration

L'étude realisée dans ce projet est l'une des premières études faites pour modéliser l'érosion dans un hydrocyclone de séparation sous-marin en utilisant une approche Eulérienne.

Le premier défi de ce projet a été de trouver un modèle d'usure dont les variables étaient accessibles à travers les fichiers résultats donnés par NEPTUNE_CFD. Un seul modèle d'érosion vérifiait ces critères, le modèle de Finnie que nous avons décidé d'exploiter et dont les résultats ont été présentés dans la partie du post-traitement.

Malheureusement, il n'existe pas d'expérience faite afin de comparer nos résultats. Cela n'empêche pas de dire que les ordres de grandeurs sont cohérents. En effet si nous considérons que l'épaisseur moyenne d'un hydrocyclone est de 5mm, alors la durée de vie estimée en fonction de la charge massique peut être listée dans le tableau suivant:

 

Charge massique Durée de vie
1 % ~ 5 ans
5 % ~ 1,5 ans
30 % ~ 6 mois

 

Les axes d'amélioration listés ci-dessous nous semblent être un bon moyen d'approfondir ce projet et de donner plus de véracité aux résultats obtenus:

- Prendre en compte dans le modèle l'effet de l'érosion généré par les fluctuations de vitesse et non uniquement le champ moyen et quantifier cette contribution.

- Quantifier l'érosion en utilisant le modèle de Bitter.

- Simuler le comportement d'un hydrocyclone avec d'autres logiciels CFD (Exemple: Workbench).

- Étudier la dégradation des performance de séparation de l'hydrocylone en prenant en compte l'érosion des parois.

-Proposer une amélioration structurelle de la géométrie en renforçant les parties les plus exposées à un endommagement de type érosion.