CONCLUSION

En conclusion de notre travail de BEI, nous pouvons affirmer que la chute de la gravité dans l'espace provoque un ralentissement du phénomène de mise en froid notamment au niveau du passage en ébullition en film. Les vitesses des fluides sont plus homogènes avec le manque de gravité et ceci réduit le cisaillement lors de leur écoulement dans les tubes. Le cisaillement ainsi réduit la pression dans les tubes est réduite et le film de vapeur voit son épaisseur augmenter. Cette augmentation d'épaisseur influt alors directement sur l'échange de chaleur puisque celui est principalement conduit par un phénomène de conduction à travers le film de vapeur.

Travailler sur un cas concret qu'est le refroidissement de tubes d'une fusée a été une motivation supplémentaire à notre travail, celui-ci ayant un réel but industriel.

Afin d'améliorer encore nos travaux, il serait louable que de vrai lois d'évolution soit écrites pour les phénomènes à pesanteur réduite et il faudrait également voir à réaliser quelques expériences pour connaître les fractions massiques de vapeur lors du début de circulation du fluide et que le film se forme pour la première fois.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

________________________________________________________________________________________________________

       

Plan du site      Contacts       Site du BEI       Site de l'ENSEEIHT      Site de SNECMA     Autres Projets