Système reproduisant les conditions de vol dans un nuage de cendres


Conclusion


Finalement, afin de répondre à la problématique qui nous a été soumise, nous avons divisé le travail en trois parties.

Nous avons dans un premier temps étudié le nuage de cendres, et notamment les particules le composant ainsi que la faisabilité de l'expérience, tant du point de vue du stockage des cendres dans l'avion tanker que de la durée de vie du nuage lui-même. Cette étude préliminaire s'est révélée concluante.

Nous sommes donc passés à l'étape de mise au point du dispositif, en se basant sur celui mis au point lors du bureau d'étude industrielle de l'année précédente qui portait sur la création d'un dispositif recréant les conditions d'un vol en nuage de givre. Des calculs de débits de cendres et d'air se sont révélés nécessaires afin de respecter les concentrations de cendres demandées dans le nuage et d'éviter la formation de bouchons dans les conduites. Ceci nous a permis de dimensionner le compresseur mettant l'air en mouvement.

Ensuite, nous avons travaillé sur les problématiques que sont le contrôle de la taille des particules grâce au broyage, l'abrasion dans les conduites du dispositif ainsi que la visualisation du nuage depuis le second avion.

En vue d'une prochaine étude, il serait intéressant d'analyser l'écoulement en sortie des injecteurs, afin de voir son comportement, et si les différents jets se recoupent dans l'atmosphère. Dans le cas contraire, l'intégration d'un divergent en sortie des injecteurs s'avérerait une solution envisageable. Il pourrait être également judicieux de se pencher à nouveau sur le système d'homogénéisation des cendres dans le dispositif pour, pourquoi pas, remplacer le venturi par un dispositif plus efficace. 

Ce projet nous a permis, en outre, de se faire une idée de la gestion d'un projet en grande autonomie, en répondant au mieux aux exigences du client.