Influence du maillage

Quelle est l'influence du maillage ?

Nous avons choisi une taille de maille minimale de 50 cm pour la simulation présentée. Ce choix est-il pertinent ?

Nous allons mettre ici l'influence de la taille du maillage en relief. Le maillage de référence est le suivant (300 000 points) :

Nous le comparons à un maillage grossier dont la taille minimale de maille est 1 m (5 000 points) :

Notons que ce maillage a une ramification plus intense spécialement positionnée au-dessus de la cheminée. La taille des mailles est, selon la nomenclature utilisée pour les zones :

  1. Zone moyennement raffinée : 5 m.
  2. La zone fortement ramifiée : 3 m.
  3. La surface fortement ramifiée : 1 m.
  4. La surface très relâchée : 20 m.
  5. La cheminée : 1 m.

Outre un calcul plus rapide du champ des vitesses stationnaire (convergence initiale de 629 itérations, convergence du cas grossier en 423), nous observons des différences importantes sur les résultats :

La taille du vortex en aval des bâtiments est considérablement augmentées avec le maillage relâché. Une mesure des tourbillons donne :

  • 70 m pour le maillage fin
  • 160 m pour le maillage grossier

Le choix du maillage dépend donc de l'échelle d'analyse. Si une exactitude de l'ordre de la centaine de mètres est requise, alors un maillage de taille relâchée comme celui utilisé est appropriée. Autrement, non.