Le bureau d’étude à venir

·         Créer les géométries pour les cas de débit maximal et minimal, basé sur les tailles de la tolérance (voir page Géométrie) ;

·         Etudier les échanges thermiques causés par la variation de température autour du papillon, grâce à l’écoulement supersonique ;

·         Travailler l’écoulement avec rugosité variable. Estimer l’importance de la rugosité pour chaque angle d’ouverture et différence de pression ;

·         Valider le maillage. Pour voir si le maillage a un nombre suffisant de mailles, nous devrons doubler la quantité totale de cellules. L’objective est regarder la différence de résultats, si on a une différence grande de valeur, le maillage utilisé n’a été pas suffisamment raffiné.

·         Les simulations pour les autres angles d’ouvertures et différences de pression doivent être faites pour que l’on puisse avoir une base de donné théorique, que plus tard sera validé avec les résultats de la soufflerie. Comme a été expliqué au chapitre antérieure, les calculs devront être faites par une calculateur ;

·          Après la validation des résultats nous devrons corriger les paramètres des équations du modèle, avec l’objective de trouver des équations optimales pour cette étude ;

·         Enfin, travailler les équations optimales pour obtenir la corrélation numérique finale.