Conclusion

Notre code répond aux besoins initiaux, qui était de déterminer la température en tout point et à chaque instant. Il s'adapte à différents types de moteurs et de conditions opératoires à la conditions de lui donner les valeurs expérimentales de pression et de température de la chambre sur un cycle.

On peut montrer à l'aide de celui-ci, une mémoire due à l'inertie thermique du piston, causé par le spray refroidissant. 

Ce code a néanmoins besoin d'être poursuivi dans le travail de validation pour ajuster les corrélations telle que celle de Woschni. Une étude complémentaire devra être menée pour mieux quantifier les échanges thermiques entre les parois latérales du piston et la chemise, ainsi que le flux thermique à travers les segments (peu d'études traitent avec rigueur et approfondissement cette problématique).

Nous souhaiterions également remercier toutes les personnes ayant contribuer à l'élaboration de ce projet :

-Mr Lamarque Nicolas, pour son encadrement tout au long du projet, ainsi que pour son amabilité et ses qualités de numéricien qui nous ont aidé tout au long de celui-ci.

-Mr Legendre Dominique, pour nos échanges sur les stabilites de schema et les disscussions sur la lubrification autour du piston.

-Mr Hélie Jérome, pour nous avoir permis de travailler sur ce projet plus qu'intéressant et formateur

-Mme Colin Catherine, pour nos échanges sur l'évaporation sur les solutions analytiques en échanges thermiques et pour avoir assisté à notre présentation.