I. Ecoulement parallèle

 

Le problème est ici, à une dimension, il existe cependant deux façons distinctes pour considérer la réaction à l'interface. La première est surfacique et consiste à cantonner la réaction à l'interface Laitier/Acier. L'autre approche considérera une réaction volumique. La réaction aura lieu dans une couche de mélange très fine.

Un programme Matlab sera mis en place à partir des équations de Navier-Stokes simplifié pour le cas 1D. Ces simulations permettront de tracer l'évolution de la concentration d'Aluminium en fonction de y et du temps t, ce pour les deux cas que nous nous sommes posés. Grâce à ces profils, nous seront en mesure de déterminer la valeur de la constante de réaction entre les composants de l'acier et du laitier.