Modélisation du flux de chaleur en paroi d'un réacteur à eau pressurisée en vue de prédire la crise d'ébullition

Avant-propos

 

Le bureau d'études industriel (BEI) est un projet qui s'inscrit dans l'enseignement de L'ENSEEIHT. En effet, en fin de formation les étudiant sont mise en situation d'ingénieur pour résoudre une problématique réelle proposée par des industriels. Ainsi, ils s'investissent à plein temps sur  le sujet choisi par binôme ou trinôme pendant six semaines, avec au préalable une période d'impréniation du sujet qui se résume à sept séances de deux heures qui ont lieu entre novembre et janvier. Dans ce sens, des réunions avec l encadrant, et éventuellement le contact industriel ont lieu pour préciser le cadre de l'étude et la définition des objectifs.

L'intiltulé du bureau d'étude sur lequel nous allons travaillé est :

"Modélisation du flux de chaleur en paroi d'un réacteur à eau pressurisée en vue de prédire la crise d'ébullition"

Ce sujet a été proposé par EDF. Dès lors, ce projet sera réalisé avec la collaboration de monsieur Michaël Montout, ingénieur recherche chez EDF, et sera encadré par madame Catherine Colin, chercheuse à l'IMFT, au sein du groupe Interface et professeur à L'INPT. En ce qui concerne, les étudiants chargés de l'étude, il s'agit de mademoiselle Aminata Collé Diagne et de monsieur Yahia Sadik.

Le groupe EDF par son statut de premier électricien nucléaire mondial, se doit d'assurer la pérennité de ses ouvrages. Le parc nucléaire français est le plus fourni d'Europe et il réside des risques inhérents au bon fonctionnement de la centrale, parmi lesquels la crise d'ébullition dans le circuit primaire. En effet, ce phénomène déplorable détériore la surface des barreaux de combustible. Le but de cette étude serait donc d'améliorer les modèles locaux actuels de prédiction de ce phénomène.