Modèle sans évaporation

 

Pour avoir un ordre de grandeur des températures mises en jeu, on commencera par faire une simulation sans évaporation.

Le système d'équation sera le même que celui mis en place précédement, car en prenant $ \dot{m}_{evap} = 0 $, une inconnue est supprimée ainsi qu'une équation.

 

 

On remarque que le film est constamment à la même température que la paroi. Cela s'explique par le fait que le coefficient $h_{water}$ est très élevé(entre $10^3$ et $10^6$), ce qui implique que la plaque fournie une grande quantité d'énergie à l'eau.

Nous avons refait un calcul en considérant un transfert purement conductif au vue de la faible vitesse du film d'eau. Dans ce cas, à cause de la faible épaisseur du film $\delta_f$, nous trouvons le même ordre pour le rapport $ \frac{k_{water}}{\delta_f}$.

On peut donc conclure que ce résultat est cohérent.

L'ajout de l'évaporation va modifier la température de l'eau car l'eau va extraire de l'énergie du film pour se vaporiser, ce qui va avoir pour effet de refroidir le film. Cependant, le film va s'affiner ce qui va encore augmenter les transferts de chaleur avec la plaque.