Démarche de calcul

 La démarche utilisée pour chaque configuration suit la logique suivante:

La vérification de la convergence du calcul stationnaire permet de repérer l'angle d'attaque critique à partir duquel le phénomène de tremblement apparaît. Elle se fait par le tracé du résidu du calcul au cours des itérations.

Cela permettra ensuite d'analyser l'influence des paramètres tels que le Mach, et le type de couche limite sur le déclenchement du buffet.

Si le buffet apparaît, le calcul instationnaire est réalisé. Pour ce type de simulations, il est important de garantir la qualité des résultats par une analyse de la mise en place du régime permanent. En effet, le régime transitoire n'a aucune valeur d'un point de vue physique et il est nécessaire de vérifier  la convergence vers un mode cyclique d'amplitude et de fréquence constante. Ceci est caractéristique de l'instationnarité du tremblement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'utilitaire forces2tec est utilisé pour calculer à partir des fichiers de sortie de NSMB, la courbe d'évolution temporelle des coefficients aérodynamiques adimensionnalisés (Cx,Cz,Cm). Cela permet d'observer l'atteinte du régime cyclique et de mesurer la fréquence du buffet. 

Ex. configuration 1: Couche limite turbulente, Mach 0.7, Alpha 5°

Le post-traitement complet se fait ensuite via Tecplot. Il s'agit d'un outil de visualisation de calculs CFD à partir duquel les champs et profils de multiples grandeurs peuvent être obtenues. L'utilitaire n2t permet de traduire les fichiers de sortie de NSMB en format lisible par Tecplot. C'est de cette façon que les champs de vitesse, de pression et le profil du coefficient de portance autour de l'aile ont été tracés.