Validation avec la loi de Chen

On va donc maintenant valider notre code NEPTUNE_CFD en comparant les résultats d'écart de température entre la paroi et le cœur proche de la sortie du tube avec différents flux. On devrait observer deux choses; d'une part la corrélation de Chen comporte deux composantes, la première correspondant à l'énergie du flux de convection forcée et la seconde la partie de flux qui concerne l'ébullition nucléée, d'autre part il faut remarquer que cette partie de flux d'ébullition nucléée n'apparaît que pour les flux imposée supérieur au flux minimum.

      

La figure précédente permet de valider toutes les hypothèses faite au préalable. En effet, la courbe en rouge qui représente les valeurs expérimentale de flux imposée en paroi en fonction de la différence de température entre la température de la paroi et la température au cœur du fluide. On remarque que cette même courbe coïncide très bien avec la courbe théorique de la corrélation de Chen, qui à l'instar de la courbe rouge détermine le flux en connaissant la différence de température entre la paroi et le cœur.

On pourra également remarquer que la courbe noire se détache à partir des flux d'environ 30 000 se qui est en accord avec ce qui était attendu.

On conclura que pour les calculer par NEPTUNE_CFD sont bien de deux natures diverses. D'une part un flux de convection forcé servant à réchauffer le fluide proche paroi, d'autre part un flux d'ébullition nucléée qui sert à fournir l'énergie nécessaire au fluide pour le faire passer en phase vapeur.