Deux blocs

 

La dernière configuration de calcul, à savoir la simulation numérique en deux blocs permet d'obtenir les profils ci-dessous :

Nous constatons que les profils numériques sont d'autant plus satisfaisants que ceux obtenus pour un calcul en un seul bloc, ce qui est parfaitement cohérent avec la théorie/expériences de la transition de la couche limite laminaire vers la couche limite turbulente en x = 0.8 m. 

Le remarque faite précédemment sur l'influence des valeurs des grandeurs turbulentes est revérifiée.