Difficultées rencontrées lors de l'implantation des conditions limites

Il est tout d'abord extrêmement difficile de bien comprendre la signification des conditions limites proposées sur OpenFOAM. Dans notre cas, seuls de long essais nous ont permis de déterminer une fois pour toutes les conditions limites à utiliser pour nos simulations. L'implémentation des conditions limites fut la partie la plus longue du projet.

Cependant, les simulations dans leur ensemble étaient particulièrement difficiles à mettre en place, notamment pour les profils à l'entrée. Les valeurs expérimentales données permettaient d'établir un profil de vitesse ou de température, pour certains points donnés seulement. Notre maillage ne s'adaptant pas forcément exactement avec ces points, il a fallut effectuer une interpolation à partir des données expérimentales afin de trouver un profil à injecter qui convienne à notre maillage.

Malheureusement, ce problème en entraîna un autre : avec un profil de vitesse non-nulle en entrée et une vitesse nulle dans tout le reste du domaine, OpenFOAM s'avère incapable de s'adapter, et finit par s'arrêter sur ce qu'il nomme une : "discontinuity error". Cela impliquera dans notre cas de passer par un autre solveur, potentialFoam, pour obtenir des champs de vitesse dans tout le domaine, champs que OpenFOAM pourra accepter. Il nous faudra finalement injecter ces données dans le cas en cours pour parvenir à faire marcher la simulation.

 

Finalement, tout semble marcher pour le mieux lorsque l'on trace les profils de vitesse à l'entrée :

 

 

Il faut finalement accepter le fait que potentialFoam déforme le profil de vitesse à l'entrée (qui, après interpolation, se superpose exactement avec le valeurs expérimentales qui sont les conditions limites imposées).

Ce dernier problème n'a pu être résolu, en partie parce qu'il ne fut découvert que tardivement. Il faut donc garder à l'esprit que les simulations suivantes présenteront à la base ce genre de défaut ...