Etude de sensibilité

Sensibilité aux paramètres numériques

 

Cette étude de sensibilité est importante pour l'industriel, qui souhaite connaître la précision des calculs dans chaque configuration, mais aussi le temps nécessaire pour obtenir cette précision.

Nous avons donc fait varier plusieurs variables numériques à notre disposition, afin de quantifier leur influence sur la fréquence et l'amplitude des oscillations, ainsi que sur le temps de calcul.

Pour ce dernier, nous avons défini un rapport $\bf{\frac{t_{cpu}}{t_{\phi}}}$ pour comparer plus facilement les cas. L'idéal pour l'industriel est une simulation comprenant plusieurs heures physiques et qui nécessite seulement quelques heures de calcul.

Toutes les simulations ont été effectuées sur le même ordinateur afin d'assurer une comparaison efficace du temps de calcul.

 


 

Remarques générales

Afin de retrouver les données champ via nos simulations numériques, en particulier les pressions en entrée et la pression en amont de vanne de tête de riser, nous devions nous placer dans les mêmes conditions expérimentales. Les données champ nous fournissaient les débits moyens de production et de Gas Lift à injecter en entrée ainsi que la géométrie, les propriétés des matériaux, et les températures en entrée et sortie. Cependant, aucune donnée ne nous était fournie sur l'ouverture de la vanne. C'est avec une étude paramétrique que nous avons déterminé l'ouverture de la vanne comme étant de 0.49 pour se rapprocher au mieux des données en pression donc des conditions expérimentales.

Cependant, cette valeur de l'ouverture de vanne reste approximative. En effet, la précision des valeurs de pressions fournies dans les données champ n'est pas parfaite. Les capteurs de pression en profondeur ont une marge d'erreur de quelques bars et ne peuvent pas bénéficier d'un entretien régulier. De plus, la table PVT que nous utilisons pour nos simulations numériques ne traduit pas idéalement le comportement réel de nos fluides. Compte tenu de ces deux contraintes, une précision de 3 à 4 bars est considérée comme correcte.