Influence du maillage

Étude de l'influence du maillage

Dans cette partie, on s'intéresse à l'influence du maillage sur les résultats obtenus en sortie : pression, amplitude et fréquence des slugs, temps de calcul CPU...

​On fixe l'ouverture de vanne à 0.45, un débit de gas lift de 57500 kSm3/d correspondant aux données champ, on choisit un schéma de résolution high order en temps et en espace et on lance les calculs sans le module slug capturing pour différents maillages. Un maillage N utilise des mailles d'une taille N*D où D est le diamètre du Pipeline.

On voit que lorsqu'on raffine le maillage on diminue l'amplitude des slugs.

 

Afin de mieux observer l'influence du maillage sur l'amplitude et la fréquence des oscillations, on effectue un zoom sur la courbe précédente.

On remarque qu'on a le même nombre de pics entre 2h et 2h30min. Le maillage a donc une très faible influence sur la fréquence des slugs.

 

Nous résumons les résultats obtenus dans le tableau ci-dessous :

$Maillage$ $Amplitude\ (bars)$ $Fréquence\ (slugs/h)$ $\bf \frac{t_{cpu}}{t_{\phi}}$
$5$ $2.5$ $33.6$ $5.13$
$10$ $3.5$ $33.1$ $1.19$
$20$ $3.8$ $33.5$ $0.33$
$30$ $4.2$ $33.6$ $0.11$

On remarque également que le temps de calcul varie grandement avec la qualité du maillage. Son évolution n'est d'ailleurs pas linéaire. Utiliser un maillage deux fois plus fin multiplie le temps CPU par bien plus que 2.