1. Contexte industriel

Grâce aux progrès technologiques réalisés dans le domaine de l'électronique, les composants ont l'avantage de devenir de plus en plus performants tout en étant de plus en plus petits. Dans ce contexte, les densités surfacique et volumique de chaleur à évacuer deviennent plus importantes. Dans de multiples marchés, tels l'Aeronautique, le Spatial, le Naval ou les systèmes informatiques, ces composants électroniques sont très abondants et dégagent une chaleur non négligeable lorsqu'ils sont en fonctionnement, ce qui peut les endommager. En effet, les plages de température des composants ne peuvent excéder un intervalle de -20°C à 40°C en fonctionnement.
 
 
De plus, en ce qui concerne les composants dans les satellites, il y a bien plus de contraintes par rapport aux variations de température à cause de l'exposition de ceux-ci soit à l'ombre, soit en plein soleil. La figure ci-contre, par exemple, illustre le fort contraste de températures qu'il peut exister sur un satellite en orbite. En conséquence, il est nécessaire de refroidir ces composants soumis à une forte chaleur pour un fonctionnement optimal et durable, de même qu'il faut les protéger contre les températures trop froides : c'est le contrôle thermique des satellites.