V. Deuxième cas-test : convection naturelle autour d'un composant électronique

Ce second cas-test proposé par Epsilon traite de l'étude de la convection naturelle autour d'un composant électronique monté sur un circuit imprimé. Le composant électronique dissipe la chaleur et il faut donc contrôler sa température pour éviter un dysfonctionnement. Le problème est modélisé par un bloc dissipant un flux de chaleur monté sur une plaque plane horizontale. L'objectif est d'évaluer le champ de température dans le domaine fluide entourant le composant.

 

Cahier des charges

Les données numériques qui nous ont été fournies par Epsilon sont les suivantes :

  • circuit imprimé de 0,3 mm d'épaisseur et 10 cm de longueur et largeur
  • puce électronique de 5 mm d'épaisseur et 2 cm de longueur et largeur
  • plage de températures acceptables pour le composant :   $50 °C<T_{composant}<100  °C$
  • plage de flux dissipé :   $0,1  W<\phi_{dissipé}<10  W$
  • possibilité de prendre en compte la conduction entre les deux composants (avec résistance thermique de contact)