La problématique

   

     La problématique soulevée est celle de la vidange d'un réservoir de retardant dans une durée d'environ 8 secondes. Ce chiffre émane d'une étude réalisée par Dr Dominique LEGENDRE, ce chiffrre garantit un étalement optimal du jet sur la surface de l'incendie sans que l'impact du jet sur le sol et la végétation dessus soit néfaste.

       La forme et dimensions des containers figurent ci-dessous:

 

                        

    Un système de largage sous pression a été choisi pour la vidange des réservoirs vu qu'il permet de contrôler la chute du retardant et que l'empreinte au sol est deux fois plus large que celle d'un largage par gravité et permet en conséquence de larguer à une altitude plus élevée. Le système consiste à prélever de l’air dynamique sous pression –par le biais d'entrées d'air à volet réglable – afin de compresser le retardant dans le réservoir puis de l’expulser vers le sol à haute vitesse.

        Le choix d'une seul sortie est important pour deux raisons fondamentales :

               - Il est très coûteux d'avoir deux sorties dans le réservoir.

               - Deux sorties dans le réservoir changera la performance aérodynamique externe de l'avion et sa réalisation nécessite une étude aérodynamique du fuselage de l'appareil car cela augmente la traînée et le frottement sur l'appareil et par suite sa consommation du carburant va augmenter.

              Le système est représenté schématiquement ci-dessous: