Cahier des charges de groupe

La société GENIVAR travaille sur le bassin de la Meuse amont depuis août 2011.

Contexte du projet

1- Présentation de la zone d'étude

La zone d'étude se situe sur la partie amont du bassin versant de la Meuse, sur  la commune d'Harchéchamp. Cette commune est traversée par le Vair qui prend sa source dans le département des Vosges et qui constitue un affluent important de la Meuse.

Source : http://www.vosges.fr/La-vie-en-Vosges/Carte-de-visite.htm

La Meuse présente dans son cours amont des rivières (Le Mouzon et le Vair) aux fonctionnalités biologiques relativement bien préservées malgré quelques aménagements structurants (tronçons canalisés, traversées urbaines, infrastructures routières et ferroviaires...). Ces qualités s’expriment à travers la grande diversité de milieux naturels de fort intérêt écologique dans la vallée, au niveau du lit mineur (faciès et morphologie naturels) et surtout du lit majeur constitué de prairies humides et de multiples annexes hydrauliques.

Par ailleurs, certaines communes du bassin de la Meuse amont rencontrent des problèmes d’inondation dont l’épisode d’importance le plus récent est la crue de décembre 2001.

2- Les enjeux autour de la Meuse amont

Le SDAGE (Schéma Directeur  d'Aménagement et de Gestion des Eaux) de la Meuse (2010-2015) définit des objectifs et des plans d'action en matière de gestion et d'aménagement des masses d'eau.

L'Etablissement Public d'Aménagement de la Meuse et de ses Affluents (EPAMA), structure porteuse du Projet de Gestion et d'Aménagement de la Meuse, a réalisé une étude globale d'aménagement du bassin versant. Dans la partie amont du bassin versant, les objectifs de l'étude concernent principalement la lutte contre les inondations et l'amélioration écologique.

Concernant le volet lutte contre les inondations, les actions envisagées portent sur de deux  types d'aménagements :

  • des aménagements visant à réguler les apports des crues (aménagement du bassin versant et  ouvrages écrêteurs de crue),
  • des aménagements visant à améliorer localement les écoulements et protéger les zones urbanisées.

Le volet amélioration écologique porte sur l'amélioration de la continuité écologique, la restauration des milieux annexes et la diversification des milieux.

 

3- Les enjeux particuliers sur la commune d'Harchéchamp

Au niveau de la commune d'Harchéchamp, les deux problématiques d'inondabilité et de continuité écologique sont présents et constituent des enjeux locaux majeurs. En particulier, la présence d'un seuil semble d'une part influencer ces inondations et constitue d'autre part un obstacle à la migration piscicole. Aussi, notre étude portera sur l'aménagement de ce site pour lequel différents scénarii seront envisagés afin de répondre aux objectifs définis précédemment.

                Photo du Vair au niveau du seuil étudié                                

                                     Source : Google Map

Objectifs

L'objectif principal du projet est de proposer des solutions locales d'aménagements permettant, d'une part d'apporter des améliorations aux problèmes d'inondations récurrentes sur la commune d'Harchéchamp et d'autre part de répondre à la problématique du rétablissement de la continuité écologique.

Ces propositions porteront essentiellement sur l'aménagement du seuil situé dans le village d'Harchéchamp. Parmi les scénarios à priori envisagés, il sera étudié :

- Le dérasement du seuil,

- L'arasement partiel du seuil et l'aménagement d'un ouvrage de franchissement piscicole.

Ces deux axes pourront être compléter par des propositions visant à diminuer localement les risques d'inondation et à apporter des améliorations écologiques.

 

L'ensemble de ces propositions devront s'inscrire dans les objectifs du SDAGE et dans le respect du cadre réglementaire (Directive Cadre Européenne, Loi sur l'eau...).

 

Méthodes et moyens envisagés

Afin de mener à bien ce projet, trois axes de travail ont été définis. Ils se déclinent de la façon suivante :

  • La définition des débits de référence pour les problématiques liées à l'inondabilité et aux aménagements d'intérêt écologique (binôme 1)
  • La définition et la validation du respect des contraintes environnementales (réglementaires et biologiques) (binôme 2)
  • La modélisation et dimensionnement des différents aménagements envisagés (binôme 3)

 

Binôme 1 :

Les données hydrologiques seront calculées en fonction des deux objectifs recherchés.

  • Concernant le volet inondabilité, une modélisation pluie-débit permettra de déterminer les débits liés aux événements exceptionnels. Ce travail s'appuiera sur les données fournies par Genivar (SIG, basins versants, cartes IGN), celles de Météo France, de la "Banque Hydro" (precipitations, évapotranspiration...). Il fera ensuite l'objet d'une modélisation avec le logiciel HEC-HMS que l'on pourra comparer avec un autre modèle et confronter aux résultats initiaux du bureau d'étude Hydratec.
  • Eventuellement, dans la mesure où les données disponibles seront suffisantes, la relation nappe/rivière pourra être étudiée à partir des informations pédologiques du SAGE Rhin-Meuse et de la banque de données "Infoterre" du BRGM.
  • Les débits liés au volet écologique seront déterminés par une analyse fréquentielle des séries hydrologiques et devront permettre de déterminer les débits de bon fonctionnement des différents aménagements envisagés.

 

Binôme 2 :

Les objectifs de franchissabilité (espèces, période de migration...) ainsi que les scénarii d'aménagement d'intérêt écologique seront définis à partir d'une recherche bibliographique. Ils  définiront la typologie et le fonctionnement des aménagements en fonction des objectifs écologiques attendus.

Les propositions d'aménagement seront alors évaluées  au regard des critères coût-efficacité et sur le plan réglementaire. L'évaluation des subventions sera également étudiée. Le projet le plus pertinent fera l'objet d'un dossier de déclaration au titre de la Loi sur l'Eau.

Le travail reposera principalement sur des recherches bibliographiques. Pour réaliser ce travail, selon les cas, nous consulterons les données ou nous contacterons directement les organismes suivants : ONEMA, DREAL Lorraine, Fédération de Pêche, DDT de Nancy, site de Vigicrue.

 

Binôme 3 :

La modélisation hydraulique et hydro-sédimentaire des différents scénarii envisagés permettra d'évaluer:

  • l'incidence des aménagements sur l'évolution de la ligne d'eau en amont,
  • l'évolution et le devenir du volume des matériaux accumulés en amont du seuil, ainsi que leurs impacts sur la ligne d'eau en aval,
  • le calage altitudinal et dimensionnement des différents aménagements envisagés.

Ces modélisations seront réalisées avec les logiciels Télémac 2d et Sisyphe. Le logiciel HEC-RAS pourra également être utilisé en complément.

Les données disponibles sont :

  • un modèle numérique de terrain,
  • de données  hydrologiques fournies par le binôme 1,
  • des données concernant les événements exceptionnels et permettant le calage du modèle.

 

 

 

Contacts

Nos contacts sont deux ingénieurs hydrauliciens de GENIVAR France:

  • Rémi LABEDADE
  • Cécile LLOVEL

GENIVAR est une entreprise québécoise fondée en 1959 à Québec.

GENIVAR offre des services pour transformer l'environnement artificiel et restaurer l'environnement naturel et ses compétences sont multiples : restauration d’environnements contaminés, planification urbaine, conception de réseaux de transport durables, mise en valeur de sources d'énergie du futur pour faciliter l'exploitation et nouvelles méthodes d'extraction de ressources essentielles.

Source: Site officiel

Diagramme de Gantt

Notre travail est planifié comme suit:

Cette planification a été faite en date du 20/12/12 et est susceptible d'évoluer.