Binôme 1 : Etat écologique initial et prévisionnel

Binôme 1 : Etat écologique initial et prévisionnel
(Sophie Baquey - Aurore Bueno)

Contexte

1. Contexte

La ressource en eau est une préoccupation majeure. En Vendée, celle-ci provient à 90% des eaux de surface contenues par des réserves naturelles (rizières, zones humides... ) et des réserves artificielles dont 12 barrages. L'accessibilité aux ressources en eau souterraine est difficile, elle est réservée essentiellement pour irriguer les cultures.

L'agriculture, les besoins domestiques, industriels et touristiques sont les principaux acteurs de  la consommation en eau (Figure 1) : en 2010, elle est estimée à 140 millions de m3. 72% de celle-ci est dédiée à l'agriculture dont 10% est consacrée à l'abreuvement du bétail en eau potable. 40 millions de m3 d'eau potable sont directement consommés par les populations et leurs activités. En trente ans, les besoins domestiques en eau ont quasiment triplé. Le tourisme croissant connu par ce département augmente cette consommation et la concentre plus particulièrement sur quelques mois, les plus sensibles. En effet, la Vendée accuse des pénuries d’eau en période estivale causées par des déficits pluviométriques : durant le printemps 2010, une diminution des précipitations de 40% a été enregistrée par le Sud-Est de la Vendée.


Figure 1:
Consommation eau nette en Vendée, en 2010.

Source:Conseil de Développement du Territoire Sud Vendée

Les prospections au vue de l'accroissement démographique laisse entrevoir un déficit de 10 million de m3 pour les années à venir. Il devient urgent pour ce département de trouver des solutions techniques afin de sécuriser leur ressource en eau. L'implantation d'une usine de dessalement est alors envisagée et planifiée pour 2020. Ce projet fait actuellement l’objet d’une étude de faisabilité, dont les résultats seront connus au printemps 2013. 

Cependant quels peut être les impacts d’une telle construction sur l’environnement ?

Objectif

2. Objectif

Notre objectif est d’analyser quels sont les effets de l’installation d’une usine de dessalement sur son environnement. A savoir quels sont les effets sur l'hydrogéologie, les espaces protégés, le paysage, les aménagements routiers, l’urbanisme, l’agriculture, …

Nous voulons suivre la procédure d’une étude d’impact, donc analyser l’état initial de l’environnement du site d’implantation de l’usine, puis en analyser les conséquences et enfin proposer des solutions afin d’éviter, réduire ou compenser ces effets.

Nous souhaitons respecter le plus rigoureusement possible les attentes d’une étude d’impact. Pour réaliser au mieux l’analyse des effets et proposer des solutions pertinentes, nous ne traiterons pas des paragraphes détaillants les effets de l’installation durant la phase de travaux, de la sécurité et de la santé, de la gestion des déchets, et de la remise en état du site après exploitation. Nous nous concentrerons sur l’essentiel de l’étude d’impact afin de réaliser un travail constructif dans le temps imparti. Les thèmes prévus à l’étude et la structure de notre travail sont présentés dans la méthodologie qui suit.

Etapes et Méthodologie

3. Etapes et Méthodologie

Nous allons tout d'abord mener un travail commun avec les autres membres du groupe afin de dimensionner et localiser l'usine de dessalement qui sera ensuite étudiée. Nous nous positionnons en tant que concepteur de l'usine et étudions les impacts potentiels de cette construction sur l'environnement.

Notre binôme souhaite ainsi réaliser l'étude d'impact de l'usine de dessalement conçue. Pour ce faire nous allons suivre la structure d'une étude d'impact organisée en sept documents distincts :

1. Résumé non technique

2. Contexte réglementaire

3. Présentation du projet

4. Analyse de l'état initial

5. Analyse des effets sur l'environnement

6. Mesures envisagées pour éviter, réduire ou compenser les effets

7. Méthodes et difficultés rencontrées pour réaliser l'étude d'impact

Le paragraphe 4 sera structuré de la manière suivante (Figure 2) :

Figure 2: Les thèmes à traiter durant l'analyse de l'état initial

Le paragraphe 5 reprendra cette structure pour analyser les effets directs, indirects de l'usine de dessalement sur chacun des points abordés. De plus, à l'occasion du paragraphe 5, les effets cumulés du projet avec d'autres projets existants seront évalués.

Positionnement par rapport au groupe

4. Lien entre les binômes.

Le paragraphe 6 de l'étude d'impact sera en partie sous-traitée par les binômes 2 et 3. Ils proposeront des mesures compensatoires concernant la consommation en énergie et le rejet des déchets.

Planning prévisionnel

5. Planning Prévisionnel

Le projet s'organise en trois phases :

  • Une phase groupe au cours de laquelle l'usine de dessalement sera localisée et dimensionnée . Cette étape est essentielle : elle permet à chaque binôme et trinôme d'avoir une base afin de mener à bien ses études. La durée de cette phase est limitée à trois jours.
  • La phase binôme dure près de 4 semaines. Dans le cas de l'étude d'impact, les différentes thématiques ont été réparties au sein de l'équipe. Chacune des sept sous parties de l'étude d'impact sont traitées en commun sauf l'analyse de l'état initial et l'analyse des effets sur l'environnement. En effet, ces derniers sont répartis équitablement.
  • La dernière semaine est dédiée à la préparation de l'oral.

Chaque semaine des réunions au sein du binôme et du groupe sont planifiées afin de suivre l'évolution du projet ainsi que sa cohérence.

Le Diagramme de Gantt ci-dessous (Figure 3) résume la planification des phases :


Figure 3: Le diagramme de Gantt

 

Outils

6. Outils

Logiciels : ArcGis

Base de données : Géoportail, InfoTerre, Dreal de Vendée, Préfecture de Vendée, INSEE, Gest'eau, MétéoFrance, IGN.