Binôme 3: Etude hydrosédimentaire de l'avant-port

Étude hydrosédimentaire de l'avant-port

Contexte de l'étude hydrosédimentaire

         Dans le contexte d'une extension ou réaménagement portuaire, il convient de comprendre quelles sont les agencements optimaux, qui permettront un moindre apport sédimentaire. Ces sédiments sont un grave problème pour les ports. Dans le cas de fort ensablement, des travaux de dragage doivent être réalisés, ce qui représente un poids financier important. Prédire la quantité de sédiments se déposant dans le port, en fonction de l'aménagement, est donc important.

        L'avant-port de Carnon s'ensable depuis quelques années, ce qui pose le problème des travaux de dragage. Cet ensablement est dû à trois facteurs. Le premier est le vent. Le sable des plages environnantes est transporté par le vent et s'accumule le long des digues. C'est surtout le cas de la digue Ouest, car le vent d'Est propulse le sable de la plage à l'Est du port. Cette plage est crée par un brise lame qui tend à accumuler le sable autour de lui. Le deuxième facteur est la percolation d'eau de mer chargée en sédiment à travers les digues. On a donc un apport de sédiments venant des digues elles-mêmes. Le troisième facteur est bien sûr le transport de sédiments venus de la mer méditerranée. Ce sédiment rentre par le chenal, mû par l'agitation et la marée.

                                                

Objectifs

            L'objectif de cette étude est de mettre en évidence les zones de déposition des sédiments dans l'avant-port, et d'en évaluer les quantités. Il serait donc possible de donner un avis sur l'optimalité de la géométrie considérée, d'un point de vue sédimentaire. Dans un prémier temps, l'étude se fera sur la géométrie actuelle pour pouvoir juger la bonne confrontation de nos résultats aux zones critiques existantes. Dans un second temps, les nouvelles configurations développées par le binôme 1 permettront d'effectuer une étude hydrosédimentaire de l'avant-port.

Méthodologie

          Durant ce projet, la méthodologie adoptée sera la suivante:

    Etape 1 : Recherche bibliographique

        La modélisation hydrosédimentaire qui est entreprise ici nous force à effectuer des recherche bibliographiques. Ceci nous permettra de déterminer quels sont les données importantes qui permettront de paramètrer notre problème de sédimentation et de déterminer les phénomènes dominants. Le lien entre ces connaissance et notre cas d'étude sera établie.

Cette étape nous permettra également d'approfondir nos connaissances des modules de la suite Télémac que nous utiliserons.

     Etape 2 : Mise en place du problème

       Une fois ciblés les élements importants de la sédimentation portuaire, il faudra s'intéresser plus particulièrement au port de Carnon. Les phénomènes liés au transport de sédiment dans l'avant-port étant complexes, il sera nécessaire d'entreprendre un travail de simplification de notre problème, notamment concernant l'apport de sédiments. Il nous faudra alors intégrer ces phénomènes dans notre modèle de simulation.

     Etape 3 : Modélisation avec géométrie initiale

       Une fois les hypothèses du code ce calcul vérifiées, le travail de simulation du transport sédimentaire pourra être effectué. Les résultats du trinôme 2 (Étude courantologique dans le port, influence du grau)  permettront de nous orienter dans les conditions limites de notre domaine d'étude.

     Etape 4 : Modélisation avec les nouvelles géométries

​      Les géométries déterminées par le binôme 1 permettront d'alimenter notre étude de sédimentation dans le cas de l'extension portuaire. Nos résultats seront directement retransmis à ce binôm.

 

 

Planning prévisionnel, diagramme de Gantt

Voici le diagramme de Gantt qui régira l'organisation de notre binôme tout au long du projet.

               Les premières étapes du projet se réaliseront de manière indépendante entre chaque équipes. Pour pouvoir effectuer nos modélisations sur la géométrie initiales, certains résultats du trinôme 2 seront necéssaires. De la même façon, l'étude des nouvelles géométrie effectuée par le binôme 1 servira à modéliser le transport sédimentaire dans l'avant-port. Ainsi, les équipes travaillerons en synergie.