Implantation de l'usine

L'étude de faisabilité du syndicat Vendée Eau prévoit l'implantation de l'usine de dessalement entre Bouin et les Sables-d'Olonne. De ce fait nous avons décidé de localiser notre zone d'étude entre ces deux communes. Nous utilisons les données topographiques de l'IGN au 1:25 000.

Cette étude préalable donne un point de départ au travail de l'étude d'impact. Elle donne un cadre aux autres travaux à réaliser au cours de ce BEI.

Délimitation de la zone littorale d'implantation

Notre premier critère d'implantation est la distance à la côte. Les usines déjà existantes, comme celle de Melbourne en Australie sont très proches du littoral, au maximum 1 km. Nous avons donc d'abord évaluer la zone potentielle d'implantation à un kilomètre du rivage, présentée Figure 1.


Figure 1 : Carte de la Vendée et de la zone potentielle d'implantation de l'usine
Source : Données IGN

Depuis cette zone potentielle, les informations concernant la couverture des sols de la zone potentielle (Corine Land Cover) est visualisée Figure 2.


Figure 2 : Carte de la couverture des sols de la zone potentielle d'implantation de l'usine
Source : Données IGN

Espaces disponibles sur le littoral

Les zones urbanisées, les zones humides, et les espaces de loisirs (espaces verts artificiels non agricoles tels les golfs et parcs) sont retirés de la zone potentielle. Une zone tampon à 100 m des zones urbanisées a été choisi. La zone potentielle obtenue est constituée de forêts et de terres arables, Figure 1. Il nous semble plus pertinent d'implanter l'usine sur des forêts que sur des terres arables pour éviter l'expropriation d'agriculteurs. De plus, l'emprise de l'usine de dessalement est de 20 ha, ce qui nous amène à sélectionner quatre sites potentiels dans les zones de forêts, présentés Figure 1.

La zone 1 est située sur les communes de La Barre de Monts et Notre dame de Monts, la zone 2 se trouve sur la commune de Saint-Hilaire-de-Riez, la zone 3 sur les communes Saint-Gilles-Croix-de-Vie, Givrand et Bretignolles-sur-Mer, la zone 4 sur la commune d'Olonne-sur-Mer.


Figure 1 : Carte de la zone potentielle d'implantation de l'usine
Source : Données IGN

Suite à quoi les espaces protégés du département Vendéen ont été pris en compte. Tout d'abord, visualisons les zones Natura 2000 de la zone d'étude, Figure 2. Ce sont des zones d'inventaires écologiques soumis à réglementation pour la protection des espèces et des habitats qu'elles contiennent. Il existe deux types de zone Natura 2000, les Zones de Protection Spéciale (ZPS) qui découlent de la Directive Oiseaux et les Sites d'Importance Communautaire (SIC) issues de la Directive habitat. Notons que les zones sélectionnées (1, 2, 3 et 4) se trouvent dans les zones Natura 2000, zones omniprésentes sur le littoral Vendéen. Cependant, par manque de possibilités le projet sera réalisé dans une zone Natura 2000. Il faut alors se rapprocher des administrations pour en obtenir l'autorisation.

De plus, nous prenons en compte les Zones d'Importance Communautaire pour les Oiseaux sauvages (ZICO). En application de la directive CEE 79/409, ce sont des zones destinées à la protection des oiseaux et de leurs habitats mais elles ne sont pas soumises à obligation réglementaire. De même, nous avons considérées les Zones Naturelles d'Intérêt Écologique Faunistique et Floristique (ZNIEFF). Les ZNIEFF sont le recensement et l'inventaire des espaces naturels présentant un ecosystème riche, ou possédant des espèces de plantes ou d'animaux rares et menacés. Ces zones ont été établies d'après la circulaire du 14 mai 1991, ce ne sont pas des espaces soumis à réglementation, cependant elles indiquent l'existence d'un patrimoine naturel dont la conservation est souhaitable. Les zones 1, 2 et 3 se situent dans une ZNIEFF, quant à la zone 4 elle se situe dans une ZICO. Des mesures compensatoires devront alors être mise en place pour corriger les effets de l'installation de l'usine dans ces zones.

Les zones étudiées n'intersectent pas des zones d'Arrêté de Protection Biotope (APB), les Parcs Naturels Régionaux, ni les Réserves Naturelles Nationales.


Figure 2 : Carte d'implantation potentielle de l'usine et Natura 2000
Source : Données IGN

 

Le niveau d'aménagement des zones sélectionnées

Le critère qui va permettre de choisir entre ces 4 zones sélectionnées sera le niveau d'aménagement de ces zones, en évitant l'implantation au sein d'espace présentant trop d'infrastructures. De plus, la zone favorisée sera la zone la plus proche d'une station d'épuration et de marais salants pour une éventuelle valorisation des saumures.

1. La Zone 1


Figure 1 : Carte de la zone potentielle 1
Source : Données IGN
 
Figure 2 : Vue satellite de la zone potentielle 1
Source : Google Maps

La zone 1 (Figure 1), située au nord de la ville de Notre-Dame-des-Monts, est recouverte par la Forêt Domaniale des Pays de Monts (Figure 2), composée à 90% de résineux et 10% de feuillus. Cette forêt a été plantée pour protéger l'arrière pays de tempêtes de vents à partir du 19ème siècle. Puis, elle a été aménagée pour le loisir et le tourisme. Elle comprend des sentiers probablement pédestres et cyclables, un camping, un gîte et des plages. Une station d'épuration est présente au sud-est dans la forêt. La zone considérée s'étend sur 800 ha, surface largement acceptable pour accueillir l'usine de 20 ha. Une route longe la forêt à est. Des marais salants sont situés à l'est de la forêt. De plus, l'espace maritime de la zone 1 est le seul a ne pas être en zone Natura 2000, ce qui est un avantage d'un point de vue réglementaire pour adducter l'eau de mer vers la station de potabilisation. La zone retenue se trouve à 1,5 km des habitations les plus proches au sud et à l'est. La zone 1 semble être un compris intéressant pour être la future zone d'implantation.

2. La Zone 2


Figure 3 : Carte de la zone potentielle 2
Source : Données IGN
 
Figure 4 : Vue satellite de la zone potentielle 2
Source : Google Maps

La zone 2 (Figure 3), au nord de Saint-Hilaire-de-Riez, est recouverte par le sud de la Forêt Domaniale des Pays de Monts (Figure 4). Cet espace est très aménagé pour le loisir et le tourisme, il y a la présence de sentiers pédestres (GR) et pistes cyclables. Il y a quatre campings, des terrains de sports et des plages aménagées. De plus, une route longe la forêt sur le bord est et une avenue passe au milieu de cet espace de 300 ha. Une station d'épuration se trouve 3,5 km de la zone potentielle, au sud est de la ville de Saint-Gilles-Croix-de-Vie. C'est à dire de l'autre côté de la zone urbanisée, donc difficilement raccordable à la potentielle usine de dessalement. Des marais salants se trouvent à proximité directe de la forêt. L'espace maritime est en zone Natura 2000 : ce qui est un point défavorable pour les installations. La zone retenue se trouve à 1,5 km des habitations les plus proches. La zone 2 n'est pas une zone intéressante, la mer est située en Natura 2000 et la STEP est peu accessible.

3. La Zone 3

  
Figure 5 : Carte de la zone potentielle 2
Source : Données IGN
  
Figure 6 : Vue satellite de la zone potentielle 3
Source : Google Maps

La zone 3 (Figure 5), au sud de Saint-Hilaire-de-Riez, est recouverte par des arbustes et une végétation de landes sèche, présence majoritaire de bruyère. Cet espace est peu aménagé (Figure 6); il y a la présence de quelques sentiers et d'une rue d'accès à la plage, il n'y a pas de campings. Cette zone toute en longueur, 5 km de long sur une largeur de 1 km s'étend donc sur 500 ha. Des marais salants se trouvent à proximité directe de la zone. La station d'épuration la plus proche se trouve au nord, dans la ville de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, à 3,5 km de la zone potentielle.  Une zone urbaine dense et les cours d'eau Le Jaunay et La Vie sépare la zone étudiée de la station d'épuration. L'espace maritime est en zone Natura 2000 : ce qui est un point défavorable pour les installations. La zone retenue se trouve à 1,5 km des habitations les plus proches. La zone 2 n'est pas une zone intéressante, la mer est située en Natura 2000 et la STEP est peu accessible.

4. La Zone 4

 
Figure 7 : Carte de la zone potentielle 2
Source : Données IGN
  
Figure 8 : Vue satellite de la zone potentielle 4
Source : Google Maps

La zone 4 (Figure 7), au nord de la ville des Sables-d'Olonne, est recouverte par la Forêt Domaniale d'Olonne (Figure 8), composée d'essence variées (acacias, chênes verts et pins maritimes principalement). Comme pour les autres zones, cette forêt a été plantée pour protéger l'arrière pays de tempêtes de vents à partir du 19ème siècle. Cet espace est aménagé pour le loisir et le tourisme, notamment sentiers pédestres et cyclables. il y a deux campings et des plages aménagées. Une station d'épuration se trouve à l'est de la ville des Sables-d'Olonne, elle est localisée à 5 km de la zone potentielle. Des marais salants se trouvent à proximité directe de la forêt. La zone considérée s'étend sur 1120 ha. Cependant, l'espace maritime est en zone Natura 2000 : ce qui est un point négatif pour les installations. La zone retenue se trouve à 3 km des habitations les plus proches. Une route longe la forêt sur le bord est.

La zone 4 n'est pas une zone intéressante, la mer est située en Natura 2000 et la STEP est trop éloignée.

Synthèse des critères et sélection de la zone d'étude

Le Tableau 1 synthétise les données décrites précédemment.

Tableau 1 : Synthèse des données des différentes zones

Paramètres  Zone 1 Zone 2  Zone 3  Zone 4
Type d'espace Nord de la Forêt Domaniale de Monts Sud de la Forêt Domaniale de Monts Landes Forêt de Domaniale d'Olonnes
Loisirs et services ++ ++++ + +++
Station d'épuration 1 km 3,5 km 3,5 m 5 km
Rejet En mer Lagunage Lagunage En mer
Natura 2000 concernant le littoral Oui Oui Oui Oui
Natura 2000 concernant l'océan Non Non Oui Oui
Superficie disponible

800 ha

100 ha 500 ha

750 ha

Marais salants à proximité  2,5 km < 1 km < 1 km < 1 km
Distance moyenne des premières habitations

1,5 km

< 1 km < 1 km

3 km

 Accessibilité actuelle à la zone

D38 à l'est
Chemins

D123 traverse la zone étudiée
Chemins
D38 à l'est
Chemins
D80 à l'est
Chemins

Les paramètres en rouges sont les paramètres favorables. Au vu du tableau la zone 1 est la zone la plus favorable à l'implantation du site.


Figure 1 : Carte de localisation de la zone d'étude
(Google Maps, 2013)

La zone d'implantation de l'usine est située sur la commune de La Barre de Monts, Figure 1.

Cette étude préalable donne un point de départ au travail de l'étude d'impact. Elle donne un cadre aux autres travaux à réaliser au cours de ce BEI.