Milieu Naturel

Milieu Naturel

La zone d'étude est localisée au sud de la commune de La Barre-de-Monts (85012), au sein de la forêt domaniale des Pays de Monts, au niveau de la plage des Lays. Elle s'intègre dans l'ensemble remarquable du Marais Breton à près de 50 km du sud de l’estuaire de la Loire. Cette partie a pour but de recenser la présence des zones naturelles sensibles du site d'implantation de l'usine de dessalement. Ce qui amène à un inventaire et un descriptif des différents types d'espace protégés, pour mieux comprendre les enjeux de protection des milieux naturels intersectants la zone d'étude.

Afin de réaliser cet état des lieux nous nous sommes appuyés sur des documents de gestion de ces espaces : Docob des zones Natura 2000, des documents d'urbanisme : Scot. Nous avons utilisés les informations du Muséum National d'Histoire Naturelle (INPN-MNHN), riche d'informations sur les zones sensibles et les espèces protégées.

L'encart et la carte ci-dessous synthétisent le chapitre et permet d'accéder directement à l'analyse des impacts engendrés sur le Milieu Naturel.
 


(mediaforest.net)

Bilan de l'état initial sur le Milieu Naturel

La zone d'étude se situe en zone Natura 2000 au titre des Directives Oiseaux (FR 5212009) et Habitats (FR5200653), ces deux zones portent le même nom "Marais Breton, baie de Bourgneuf, île de Noirmoutier et forêt de Monts". Les habitats de la zone d'étude sont les estrans, les dunes, la forêt des Pays de Monts constituée des résineux (90%) et de feuillus (10%). La zone d'étude est un habitat important pour les différents phases du cycle de vie d'oiseaux, notamment pour les oiseaux migrateurs. L'espèce d'oiseau appelé Gravelot à collier interrompu est particulièrement représentative des dunes, un intérêt tout particulier doit lui être accordé.
La démarche Natura 2000 n'exclut pas la mise en oeuvre de projet d'aménagement au sein des sites désignés. Il est nécessaire, cependant de réaliser un document réglementaire supplémentaire : "l'Evaluation des incidences Natura 2000" lorsqu'un projet a une emprise avec une zone Natura 2000.  Nous ne réalisons pas ce document car ce n'est pas dans nos objectifs, nous préférons nous concentrer sur l'étude d'impact en elle-même.

La zone d'étude se situe au sein de deux Zones Naturelles d'Intérêt Ecologique Faunistique et Floristique (ZNIEFF) : la ZNIEFF I, référencée 502 5001, nommée « Dunes et forêt de La-Barre-de-Monts, Notre-Dame-de-Monts » et la ZNIEFF II, référencée 502 5000, nommée « Forêt de Monts ».  Les ZNIEFF n’ont pas de valeur juridique directe mais permet l'évaluation de la richesse patrimoniale dans l’élaboration de projets susceptibles d’avoir un impact sur le milieu naturel. L'habitat majoritaire est la forêt de pins méditérranéens. Une certaine biodiversité existe et doit être maintenue. L'espèce végétale Omphalodes littoralis est importante pour cette zone, notamment pour la fixation des dunes. Les ZNIEFF sont des zone d'étapes migratoires, de stationnement et de dortoirs, leur sensibilité sera prise en compte dans l'évaluation des impacts.

Absence de zones Arrêté de Protection Biotope, Réserve Naturelle Nationale, Parc Naturel Régional et ZICO sur le secteur d'étude.

Différentes espèces protégées sont recensées sur le site d'étude, végétaux :  Omphalodès du littoral (Omphalodes littoralis), mammifères : Ecureuil roux (Sciurus vulgaris), amphibiens : Pélobate cultripède (Pelobates cultripes), oiseaux : Gravelot à collier interrompu (Charadrius alexandrinus), reptiles :  Vipère aspic (Vipera aspis), chiroptères : Oreillard roux (Plecotus auritus).

Notamment des espèces prises en compte pour le tracé des trames vertes et bleues, c'est le cas de la Chouette chevêche et le Gorgebleue à miroir.

Pour accéder à l'analyse des impacts engendrés par le projet sur le Milieu Naturel, cliquez ici.

 

            

 

Les zones Natura 2000

Les zones Natura 2000

La zone étudiée se situe au sein de deux zones Natura 2000, présentées par la suite. Le réseau Natura 2000 est un ensemble de sites naturels européens, terrestres et marins, identifiés pour la rareté ou la fragilité des espèces sauvages, animales ou végétales, et de leurs habitats. Le réseau Natura 2000 concilie préservation de la nature et préoccupations socio-économiques. Il s'appuie sur deux Directives Européennes. La Directive « Oiseaux », relative à la protection des oiseaux sauvages et des milieux dont ils dépendent; ainsi que la Directive « Habitats », relative à la conservation et la restauration des habitats naturels européens. La Directive « Oiseaux » désigne les sites appelés « Zones de Protection Spéciale (ZPS) » et la Directive « Habitats » désigne les « Zones Spéciales de Conservation » (ZSC) et les Sites d'Intérêt Communautaire (SIC).

L’ensemble des ZSC et des ZPS constitue, au niveau européen, le réseau cohérent baptisé « Natura 2000 ». Des plans de gestion des Natura 2000 sont établis en concertation avec les acteurs locaux pour préserver ces espaces. Ils aboutissent à la rédaction de DOCOB, documents d'objectifs, où sont consignés les mesures de prévention concrètes pour conserver et restaurer les milieux naturels, mais aussi pour sauvegarder les activités économiques, sociale et culturelles qui s'exercent sur le site.


Figure 1 : Synthèse des zones Natura 2000 du site d'étude
(S.BAQUEY - A.BUENO)

Bilan de l'état initial des zones Natura 2000

Le site étudié se situe dans des zones sensibles de Natura 2000 au titre des Directives Oiseaux et Habitats, Figure 1. Les habitats de la zone d'étude sont les estrans, les dunes, la forêt des Pays de Monts constituée des résineux (90%) et de feuillus (10%).

La forêt des Pays de Monts dans laquelle nous nous situons représente 4% des zones Natura 2000 dans lesquelles elle se situe. Sachant que l'emprise de l'usine correspond à 1% de la forêt des Pays de Monts, un faible pourcentage (0,04%) des zones Natura 2000 sont impactées par la construction.

Une population importante d'oiseaux niche, hiverne, se reproduisent ou se nourrissent dans les estrans, dunes et forêts. La zone d'étude un habitat importante pour les différents stades de leur cycle de vie.

L'association des marais et de la forêt est importante pour les oiseaux, ils permettent respectivement de se nourrir et de nicher, les deux habitats sont utilisés en complémentarité.

L'espèce d'oiseau appelé Gravelot à collier interrompu est particulièrement représentative des dunes, un interêt tout particulier doit lui être accordé.

La démarche Natura 2000 n'exclut pas la mise en oeuvre de projet d'aménagement au sein des sites désignés. Il est nécessaire, cependant de réaliser une "Evaluation des incidences Natura 2000" lorsqu'un projet a une emprise avec une zone Natura 2000. Nous sommes dans ce cas là. C'est un document réglementaire à but préventif, il permet d'assurer l'équilibre entre les activités humaines et la conservation de la biodiversité. Nous ne réalisons pas ce document car ce n'est pas dans nos objectifs, nous préférons nous concentrer sur l'étude d'impact en elle-même. Notons qu'il faut se référer au Décret 2010-365 du 9 avril 2010.

Il est certain que dans notre cas le projet n'est pas compatible avec les objectifs de conservation car il amène à la dégradation voire la destruction d'espèce ayant mené à la désignation des Natura 2000. Il semble que le projet peut-être classé projet d'intérêt public majeur auquel cas, l'autorité actant la décision ne peut s'opposer au projet malgré son impact négatif sur les écosystèmes. Elle veillera cependant à la prise en compte des mesures d'évitement, de réduction et de compensation des effets négatifs du projet sur l'environnement.

Bibliographie :

1 DOCOB FR 5200653 (SIC), Document d'objectifs Natura 2000 du site Marais Breton, baie de Bourgneuf, île de Noirmoutier et forêt de Monts, Portail du Sytème d'information documentaire de l'environnement, 2002.
2 DOCOB FR 5212009 (ZPS), Document d'objectifs Natura 2000 du site Marais Breton, baie de Bourgneuf, île de Noirmoutier et forêt de Monts, Portail du Sytème d'information documentaire de l'environnement, 2010.

3 SCOT Nord Ouest Vendée, Syndicat Mixte Marais Bocage Océan.
4  Diagnostic de l'état écologique de l'habitat des laisses de mer, Commune de La Barre-de-Monts, LPO, Association Baie de Bourgneuf, Réseau Natura 2000, DREAL Pays de la Loire, Europe, septembre 2012

 

Directive Habitat

Directive Habitat

La première zone Natura 2000 est de type Site d'Intérêt Communautaire (SIC), issue de la Directive Habitat. Elle est nommée "Marais Breton, baie de Bourgneuf, île de Noirmoutier et forêt de Monts", référencée FR5200653 à l'inventaire des zones Natura 2000, (Figure 1). Elle s'étend sur une superficie de 52 337 ha, dont 30% de superficie marine.


Figure 1
: Carte de la localisation des zones Natura 2000 de la zone étudiée
(S.BAQUEY - A.BUENO)

Figure 2 : Classe d'habitat recensé dans la zone Natura 2000 SIC
(Inventaire National Patrimoine Naturel INPN-MNHN)

Cet espace regroupe une vaste zone humide en arrière du littoral provenant du comblement du golfe de Machecoul et de Challans. C'est une baie marine renfermant des vasières à forte productivité, île et cordons dunaires. Une partie du littoral, endigué au cours des derniers siècles, a donné naissance à des systèmes de polders et de marais salants. L'ensemble de la zone présente un état de conservation de qualité. Cet espace est vulnérable du fait de la déprise agricole et des pression touristiques et urbaines, plus particulièrement sur la frange littorale. Les habitats majoritaires (Figure 2) sont des prairies 30%, des zones humides salées (marais salants, pré salés, steppes salées) 20% et les zones urbanisées et industrielles 17%. La forêt domaniale des Pays de Monts dans laquelle se situe le site d'implantation représente 4 % de la surface de la Natura 2000 SIC. La zone d'étude est constituée de forêts de résineux.
 

La partie maritime n'est pas prise en compte dans la Natura 2000 SIC. Seule la zone d'estran, partie intertidale des plages, est protégée au titre de la Natura 2000 SIC. D'après le DOCOB, les habitats de cette zone sont les replats boueux ou sableux exondés à marée basse et les bancs de sable à faible couverture permanente d'eau marine. Il n'existe pas d'espèces marines protégées au niveau national fréquentant cet habitat. Néanmoins, cet un lieu de gagnage pour les oiseaux d'eau, comme les anatidés (oies,cygnes, canards) et limicoles (petits échassiers). Ils y trouvent une ressource alimentaire essentielle lors des migrations saisonnières. La Bernache cravant, le Canard siffleur, le Canard colvert et le Canard pilet se nourrissent notamment sur les herbiers de zostères (Varech marin). Les herbiers à zostères sont plutôt localisés dans la baie de Bourgneuf, principalement sur la côte est de l'île de Noirmoutier, donc peu présent dans notre zone d'étude. Les récifs et bancs d'hermelles, constructions d'un annélide (ver) marin sont source de biodiversité car ce sont des habitats pour environ 70 espèces différentes. Ce sont des structures absentes de la zone d'étude, ces habitats se concentrent majoritairement dans la baie de Bourgneuf et au nord de la commune de la Barre-de-Monts sur la plage de la Fromentine1. Concernant les oiseaux, le Tadorne de belon, le Fuligule milouin, l'Huitrier-pie, l'Avocette, le Pluvier argenté, le Bécasseau variable et le Courlis cendré lors de l'hivernage et des migration sont présents sur les côtes vendéennes.

Les zones boueuses et sableuses ont une végétation herbacée, basse, ouverte, dominée par les espèces annuelles, présentant une seule strate et dont le recouvrement est le plus souvent assez faible.

L'habitat des laisses de mer est le lieu de vie d'une faune et d'une flore parfaitement adaptées aux conditions extrêmes de ce milieu. Plusieurs espèces végétales sont de bonnes indicatrices de l'habitat : la Renouée maritime, le Cakilier maritime, la Soude brûlée, l'Arroche des sables, puis , secondairement, le Liseron des sables, le Pourpier de mer et l'Euphorbe maritime2.

Au bilan, les habitats de la zone d'étude son les forêts,les dunes et les les plages.

Bibliographie :

1 DOCOB FR 5200653 (SIC), Document d'objectifs Natura 2000 du site Marais Breton, baie de Bourgneuf, île de Noirmoutier et forêt de Monts, Portail du Sytème d'information documentaire de l'environnement, 2002.

Diagnostic de l'état écologique de l'habitat des laisses de mer, Commune de La Barre-de-Monts, LPO, Association Baie de Bourgneuf, Réseau Natura 2000, DREAL Pays de la Loire, Europe, septembre 2012

Directive Oiseaux

Directive Oiseaux

La deuxième zone Natura 2000 est de type Zone de Protection Spéciale (ZPS), issue de la Directive Oiseaux. Elle se nomme "Marais Breton, baie de Bourgneuf, île de Noirmoutier et forêt de Monts", référencée FR 5212009 à l'INPN. Elle s'étend sur une superficie de 55 826 ha, dont 30% en zone maritime. La détermination de ces ZPS s’appuie sur l’inventaire scientifique des ZICO.


Figure 3
: Carte de la localisation des zones Natura 2000 de la zone étudiée
(S.BAQUEY - A.BUENO)

Figure 4 : Classe d'habitat recensé dans la zone Natura 2000 ZPS
(Inventaire National Patrimoine Naturel INPN-MNHN)

Les habitats majoritaire de la Natura 2000 ZPS sont les mêmes que ceux de la Natura 2000 SIC, (Figure 4). La ZPS est un site naturel majeur intégré au vaste ensemble de zones humides d'importance internationale de la façade atlantique comprise entre estuaire de la Loire et le Marais Poitevin. Ces milieux sont les lieux de reproduction, nourrissage et hivernage de nombreuses espèces d'oiseaux d'intérêt communautaire. Le site est la seule zone de France à accueillir chaque année 7 espèces de limicoles (petits échassiers) en reproduction, 40 000 anatidés (oies, cygnes, canards) et limicoles en passage ou hivernage. Le site est particulièrement important pour l'Echasse blanche, l'Avocette élégante (Figure 5), la Mouette mélanocéphale, le Hibou des marais, la sterne Pierregarin, la Sterne caugek, le Vanneau huppé, la Barge à queue noire, le Canard souchet.


Figure 5 : Avocette Elégante
(Oiseau.net)

Tout comme la natura 2000 SIC, cet espace est vulnérable à cause de la déprise agricole (difficultés économiques des systèmes d'élevage bovin extensifs), d'une forte pression urbaine et touristique sur le littoral. Les enjeux de défense contre la mer peuvent induire des aménagements excessifs au détriment des dunes et de l'estran. Un aspect sensible est la dégradation de zones humides (dégradation et perturbation du fonctionnement hydraulique, remblaiment et aménagements divers). La forêt domaniale des Pays de Monts dans laquelle se situe le site d'implantation représente 4% de la surface de la Natura 2000 ZPS.

Le DOCOB de la ZPS précise que la présence des milieux forestiers dans la ZPS contribue à la richesse du site en terme d’avifaune. Cet espace est le principal biotope d’un certain nombre d’espèces nicheuses, notamment : l’Engoulevent d’europe, le Milan noir, la Bondrée apivore, le Faucon hobereau et le Hibou petit-duc.
L’importante colonie d'ardéidés (Héron cendré, Aigrette garzette, Héron garde-boeufs) de la Forêt de Monts bénéficie de la proximité des zones humides sur lesquelles ils peuvent s’alimenter. De même, la combinaison prairies naturelles humides / zones boisées est essentielle à la Bécasse des bois1.

 

Les dunes et plages constituent un habitat capital pour la nidification du Gravelot à collier interrompu et potentiellement pour le Grand Gravelot et la Sterne naine.
Le nid est confectionné à même le sable, les espèces misant sur le mimétisme des oeufs avec le milieu naturel pour parvenir à l'éclosion2.

Elles sont utilisées par une partie importante des limicoles (petits échassiers) de la ZPS, soit en reposoir de marée haute, soit comme zone d’alimentation.
Les Goéland cendré, Mouette mélanocéphale et un cortège de passereaux exploitent également de façon importante les ressources trophiques des plages, tandis que les sternes s’y rassemblent en reposoir. La source d'alimentation est constituée de graines abondantes issues de la fructification de la végétation annuelle des laisses de mer pour la Linotte mélodieuse, le Bruant des neiges… Les plages font partie des territoires de chasse des rapaces ornithophages
.
Le haut de plage est particulièrement utilisé par de nombreux oiseaux comme zone d'alimentation en période de nidification : Pipit rousseline, Pipit farlouse, Cochevis huppé qui se nourrissent d'invertébrés, ainsi que Linotte mélodieuse. Il sert également de reposoir et de zone d'alimentation pour de nombreux oiseaux hivernants, principalement le Bécasseau sanderling, le Bécasseau variable et le Tournepierre à collier, et pour les Laridés (mouettes, goélands,...)3.

Bibliographie :

1 DOCOB FR 5212009 (ZPS), Document d'objectifs Natura 2000 du site Marais Breton, baie de Bourgneuf, île de Noirmoutier et forêt de Monts, Portail du Sytème d'information documentaire de l'environnement, 2010.
2 SCOT Nord Ouest Vendée, Syndicat Mixte Marais Bocage Océan.
Diagnostic de l'état écologique de l'habitat des laisses de mer, Commune de La Barre-de-Monts, LPO, Association Baie de Bourgneuf, Réseau Natura 2000, DREAL Pays de la Loire, Europe, septembre 2012

Les ZNIEFF

Les ZNIEFF

La Forêt Domaniale des Pays de Monts se situe au sein de Zones Naturelles d'Intérêt Ecologique Faunistique et Floristique (ZNIEFF). Les ZNIEFF sont établies pour le compte du Ministère de l’environnement. Leur inventaire identifie, localise et décrit les sites d’intérêt patrimonial pour les espèces vivantes et les habitats. Il permet la constitution d'un recueil données sur les milieux naturels, la faune et la flore. Cet inventaire n’a pas de valeur juridique directe mais permet l'évaluation de la richesse patrimoniale dans l’élaboration de projets susceptibles d’avoir un impact sur le milieu naturel. Ces inventaires sont un point de départ de réflexion pour élaborer une politique de protection de la nature, notamment pour les milieux les plus sensibles : zones humides, landes etc.

Il existe deux types de ZNIEFF. Les ZNIEFF de type I, d’une superficie généralement limitée, définies par la présence d’espèces, d’associations d’espèces ou de milieux rares, remarquables ou caractéristiques du patrimoine naturel national ou régional. Les ZNIEFF de type II qui sont de grands ensembles naturels riches et peu modifiés, ou qui offrent des potentialités biologiques importantes. Les zones de type II peuvent inclure une ou plusieurs zones de type I 1.
 


Figure 1
: Carte de la localisation des ZNIEFF I de la zone étudiée
(S. BAQUEY - A. BUENO)

 

 

Bilan de l'état initial des ZNIEFF

La Forêt Domaniale des Pays de Monts, donc la zone étudiée, se situe au sein de deux Zones Naturelles d'Intérêt Ecologique Faunistique et Floristique (ZNIEFF), Figure 1. Les ZNIEFF n’ont pas de valeur juridique directe mais permet l'évaluation de la richesse patrimoniale dans l’élaboration de projets susceptibles d’avoir un impact sur le milieu naturel.

La zone étudiée est comprise dans la ZNIEFF I, référencée 502 5001, nommée « Dunes et forêt de La-Barre-de-Monts, Notre-Dame-de-Monts » et dans la ZNIEFF II, référencée 502 5000 et nommée « Forêt de Monts ».

L'habitat majoritaire est la forêt de pins méditérranéens. Une certaine biodiversité existe et doit être maintenue, des essences de chênes verts, robiniers et érables sont présents dans la forêt.

L'espèce végétale Omphalodes littoralis est importante pour cette zone, notamment pour la fixation des dunes. Le peuplement ornithologique de la ZNIEFF I est remarquable. L'amphibien Pelobates cultripède, est significatif du bon état des mares d'arrières dunes, cette espèce doit être considérée dans l'étude des impacts.

Les ZNIEFF sont des zone d'étapes migratoires, de stationnement et de dortoirs, leur sensibilité sera prise en compte dans l'évaluation des impacts.

 

 

ZNIEFF I

ZNIEFF I

La zone étudiée est comprise dans une ZNIEFF I, la ZNIEFF 502 5001, nommée « Dunes et forêt de La-Barre-de-Monts, Notre-Dame-de-Monts » et dans une ZNIEFF II, la ZNIEFF 502 5000, nommée « Forêt de Monts ».
La ZNIEFF de type I s'étend sur 706 ha, elle concerne les communes de La Barre-de-Monts et Notre-Dame-de-Monts, (Figure 1).

 


Figure 1
: Carte de la localisation des ZNIEFF I de la zone étudiée
(S. BAQUEY - A. BUENO)

Cette ZNIEFF I a un intérêt fonctionnel de protection du milieu physique, d'habitat pour les populations animales ou végétales. Elle est un corridor écologique permettant des passages et des échanges. C'est une zone particulière liée à la reproduction1.


Figure 2 : Classe d'habitat recensé au sein de la ZNIEFF I
(D'après Inventaire National Patrimoine Naturel INPN-MNHN )

La Figure 2 présente la répartition des habitats de la ZNIEFF I de la zone d'étude, constituée en grande majorité par de la Forêts de Pins Méditerranéens (90%). D'autres essences tels les chênes verts, érables, robiniers composent la forêt.

La périphérie de la zone est constituée de marais salants, champs cultivés et de zones urbaines.

Ce secteur présentant des espaces dunaires de qualité avec notamment une dune grise à belle population de Lys de mer (protection régionale). La présence d'espèces protégées comme Omphalodes littoralis ou Epipactis phyllantes (cette dernière en sous-bois) renforce l'attrait de cette zone. Le peuplement ornithologique est remarquable, avec en particulier une population de Gravelot à collier interrompu, d'Alouette calandrelle ou de Pipit rousseline. Présence, par ailleurs, de nidification, de rapaces comme le Milan noir ou le Faucon hobereau3. Une importante héronnière est présente dans la ZNIEFF I, au niveau de Saint-Jean-de-Monts. C'est un site privilégié où hérons cendrés et aigrettes garzettes cohabitent. Elle rassemble plus de 900 nids au total. Les pins maritimes, d’une hauteur moyenne de 20 m, peuvent contenir jusqu’à une dizaine de nids par arbre d’avril à début juin4.

La zone présente un intérêt batracologique fort avec un peuplement de crapaud accoucheur en mare dunaire (habitat particulier pour cette espèce) et potentiel d'accueil pour le Pelobates cultripède2.

Bibliographie :

1 Blanquart S., Bouscasse H., Amélioration des connaissances sur les fonctions et usages des zones humides : évaluation économique sur des sites tests, le cas du Marais Breton, Acteon Environnement, Ecovia Ingénieur Conseil Environnement, 2009

2 Fiche INPN-MNHN Inventaire Nationale du Patrimoine Naturel - Museum National d'Histoire Naturel
ZNIEFF 502 5001 « Dunes et forêt de La-Barre-de-Monts, Notre-Dame-de-Monts »,
< http://inpn.mnhn.fr/zone/znieff/520012233 >
Consulté le 09/02/2013

3 SCOT Nord Ouest Vendée, Syndicat Mixte Marais Bocage Océan.

4 Office du tourisme de Saint-jean-de-Monts,
< http://www.saint-jean-de-monts.com/foret-dunes.html >
Consulté le 21/02/2013

ZNIEFF II

ZNIEFFF II

La ZNIEFF II « Forêt de Monts » a une surface de 2383 ha, bien plus étendue que la ZNIEFF I (Figure 3), elle concerne les communes de La Barre-de-Monts, Notre-Dame-de-Monts, Saint-Hilaire-de-Riez, Saint-Jean-de-Monts. Elle est identifiée comme ayant un rôle naturel de protection contre l'érosion des sols. Elle est un habitat pour les populations animales ou végétales, notamment pour la reproduction. De même que la ZNIEFF I c'est un corridor écologique permettant des passages et des échanges, mais elle est aussi une zone d'étapes migratoires, de stationnement et de dortoirs.


Figure 3
: Carte de la localisation des ZNIEFF II de la zone étudiée
(S.BAQUEY - A. BUENO)


Figure 4
: Classe d'habitat recensé au sein de la ZNIEFF II
(Inventaire National Patrimoine Naturel INPN-MNHN)

 La Figure 4 présente la répartition des habitats de la ZNIEFF II de la zone d'étude, constituée en grande majorité par de la Forêts de Pins Méditerranéens (80%). Les 20 % restants sont composés d'essence de chênes verts, érables et robiniers.
La périphérie de la zone est constituée des eaux maritimes de l'Océan Atlantique, de prés salés, de prairies humides, de champs cultivés, de salines et de zone urbaines.
La ZNIEFF II de la « Forêt de Monts » est un ensemble morcellé comprenant des éléments de très forte valeur biologique. La zone est d'une qualité botanique remarquable avec la présence de 10 plantes protégées dont Omphalodes littoralis, Dianthus gallicus, Linaria arenaria. Présence de magnifiques habitats de dunes grises. le site a un grande valeur ornithologique avec la reproduction de passereaux méridionaux inféodés à la dune comme l'Alouette calandrelle, le Pipit rousseline ou le Cochevis huppé. Tout comme l'importance de la nidification sur le haut de plage (Fromentine) du Gravelot à collier interrompu, de l'Engoulevent d'Europe, du Faucon hobereau, du Héron cendré et de l'Aigrette garzette en forêt1.

 

L'habitat principal de notre zone d'étude fait partie de l'ensemble des "Dunes boisées du littoral atlantique". Cet habitat est issu des boisements artificiels du 19ème siècle, destinés à fixer le sable des complexes dunaires.
Les massifs forestiers sont influencés par les principaux flux d’énergie orientés d’Ouest en Est : vent, sable, embruns... ll y a possibilité d’asphyxie par ensablement en cas de déstabilisation de la dune. La dynamique des feuillus, comme les chênes verts, observée sur le site, est un facteur favorable d’amélioration de la diversité biologique de cet espace. Le principal enjeu des dunes boisées est de poursuivre l’intégration de la protection du milieu forestier dans l’organisation de l’accueil du public et instaurer une gestion favorisant la dynamique des feuillus et la biodiversité.

Bibliographie :

1 Fiche INPN-MNHM ZNIEFF 502 5000, « Forêt de Monts »,
< http://inpn.mnhn.fr/zone/znieff/520005757 >
Consulté le 09/02/2013

Les Autres zones naturelles sensibles

Les Autres zones naturelles sensibles

 

1. Les Arrêtés de Protection Biotope, ZICO, RNN et PNR

Les Arrêtés de Protection Biotope sont pris pour préserver les biotopes nécessaires à la survie d’espèces protégées. Ils permettent aux préfets de département de fixer les mesures pour favoriser, la conservation des biotopes nécessaires à l’alimentation, à la reproduction, au repos ou à la survie d’espèces protégées.

Comme le montre la Figure 1, la zone étudiée ne se situe pas dans une zone d'Arrêté de protection Biotope (APB).


Figure 1
: Carte des zones sensibles absentes de zone d'étude
(S.BAQUEY - A.BUENO)

Les  Zone d'Importance Communautaire pour les Oiseaux sauvages (ZICO) sont des zones comprenant des milieux importants pour la vie de certains oiseaux (aires de reproduction, de mue, d'hivernage, zones de relais de migration). Ces zones ne confèrent aux sites concernés aucune protection réglementaire. Par contre, il est recommandé une attention particulière  à ces zones lors de l'élaboration de projets d'aménagement ou de gestion. La zone étudiée ne se situe pas dans une Zone d'Importance Communautaire pour les Oiseaux sauvages (ZICO), (Figure 1).

De même, elle ne se situe pas dans un Parc Naturel Régional (PNR), ni une Réserve Naturelle Nationale (RNN), (Figure 1).

2. Les zones humides

La forêt des Pays de Monts est entourée de zones humides comme les marais salants mais n'en fait pas partie, (Figure 2).


 Figure 2 : Carte de localisation des zones humides de la région d'étude

 (S.BAQUEY - A.BUENO)

Bilan de l'état initial des autres zones naturelles sensibles

Le site d'étude ne se situe pas en APB, ZICO, zone humide, RNN, PNR. La zone d'étude est exclue de ces zones sensibles, Figure 3.


Figure 3
: Synthèse des autres zones sensibles

Bilan des espèces et habitats protégées

Bilan des espèces et habitats protégés

Au bilan, les espaces dunaires non urbanisées entre La Barre-de-Monts et Saint-Jean-de-Monts comprenant la forêt domaniale de Monts, sont de véritable corridor vert d'une centaine de mètres de largeur séparant les centres-villes des fronts de mer. La zone d'étude se situe au sein de la Natura 2000 SIC "Marais Breton, baie de Bourgneuf, île de Noirmoutier et forêt de Monts", référencée FR5200653 et au sein de la Natura 2000 ZPS  du même nom, référencée FR 5212009. De plus la zone d'étude se situe dans une ZNIEFF I, la ZNIEFF 502 5001, nommée « Dunes et forêt de La-Barre-de-Monts, Notre-Dame-de-Monts » et dans une ZNIEFF II, la ZNIEFF 502 5000, nommée « Forêt de Monts »1. La zone d'étude n'est pas dans une zone d'Arrêté de Protection Biotope, une ZICO, un Parc Naturel Régional, une Reserve Naturelle Nationale, ou une zone humide.

Le site étudié présente de nombreuses zones de refuges grâce aux bois et de nombreuses zones de source alimentaire  comme l'estran. Le site est un habitat pour des espèces protégées à l'echelle du territoire français selon la loi de 1976 sur la Protection de la Nature, article L.411-1 du Code de l’Environnement. Les espèces protégées présentent sur la commune de la Barre-de-Monts sont indiquées dans le Tableau 1.

Espèces Terrestres

Tableau 1 : Liste des espèces protégées présents sur la commune de la Barre-de-Monts
(ONF Vendée et SCOT Nord Ouest Vendée)

Groupe Espèces
Végétaux

 Omphalodès du littoral (Cynoglosse des dunes), Œillets des dunes, Oeillet de France, Lys des dunes,
Dianthus gallicus, Linaria arenaria
,
Fragon, Petit houx,
Buis piquant, Épipactis
des dunes,
Helléborine à fleurs vertes, Épipactis à fleurs pendantes,
Listère ovale, Listère Double feuille,
Grande Listère

Mammifères

Martre des pins, Martre, Hérisson d’europe,
Fouine
, Ecureuil roux

Amphibien Pélobate cultripède
Oiseaux

Milan noir, Chouette hulotte,
Engoulevent d'Europe, Gravelot à collier interrompu,
Gravelot de Kent,
Cigogne blanche, Circaète Jean-le-Blanc,
Busard cendré, Échasse blanche,
Gorgebleue à miroir, Milan noir,
Avocette élégante, Goéland argenté,
Barge à queue noire, Chevalier gambette,
Vanneau huppé
, Épervier d'Europe,
Chouette chevêche, Chevêche d'Athéna,
Chouette effraie, Effraie des clochers

Reptiles  Vipère aspic , Couleuvre à collier
Chiroptères

Pipistrelle de Kuhl, Oreillard roux, Oreillard septentrional

Le tableau suivant présente les espèces protégées du site d'étude. Il a été construit en étudiant les habitats de chacune des espèces protégées de la commune. Les espèces se nourrissant sur les estrans ou les zones humides à proximité, nichant sur les plages, ou ayant les bois comme habitat ont été prise en compte dans le tableau. Nous nous sommes appuyé sur les informations de l'ONF et du Museum d'histoire naturelle.

La Chouette chevêche et le Gorgebleue à miroir sont les seules espèces protégées à faire partie de la démarche Trame verte et Bleue dans la région, Figure 1. Ce sont des espèces à préserver pour conserver la continuité écologique et les réservoirs de biodiversité.


Figure 1 : Carte de localisation des Trames Verte et Bleue
(S. BAQUEY - A.BUENO)

 

Tableau 2 : Liste des espèces protégées présentes sur la zone d'étude
(ONF Vendée2 et SCOT Nord Ouest Vendée)

Groupe Espèces
Végétaux

 Omphalodès du littoral (Omphalodes littoralis)
Œillets des dunes (Dianthus gallicus) ,
Lys des dunes (
Pancratium maritimum)
Linaire des sables (Linaria arenaria)
Épipactis des dunes (Epipactis phyllanthes)

Mammifères Hérisson d’europe (Erinaceus europaeus),
Fouine (
Martes foina),
Ecureuil roux (
Sciurus vulgaris).
Amphibien Pélobate cultripède (Pelobates cultripes)
Oiseaux  

Milan noir (Milvus migrans),
Chouette hulotte (Strix aluco),

Engoulevent d'Europe (Caprimulgus europaeus),
Gravelot à collier interrompu (Charadrius alexandrinus),
Échasse blanche (
Himantopus himantopus),
Avocette élégante (Recurvirostra avosetta),
Goéland argenté (
Larus argentatus),
Barge à queue noire (Limosa limosa),
Chevalier gambette (Tringa totanus),
Vanneau huppé (Vanellus  vanellus).

Reptile  Vipère aspic (Vipera aspis)
Chiroptère Oreillard roux (Plecotus auritus)

Les figures suivantes illustrent les espèces protégées présentes dans la zone d'étude.


Figure 2 : Espèce de Mammifère protégé Ecureuil roux
(wikipedia)

Figure 3 : Espèce d'oiseau protégé Gravelot à collier interrompu
(oiseaux.net)

Figure 4 : Espèce végétale protégée Oeillet des dunes
(erick.dronnet.free.fr)


Figure 5 : Espèce d'amphibien protégé Pelobate cultripede
(grenouilles.free.fr)

Espèces marines

D'après les informations des rapports d'échouages 2011 du Centre de Recherche des Mammifères Marins, trois espèces principales échouent sur les plages atlantiques : Dauphin commun, Grand dauphin, Marsouin commun. Ce qui signifie que ces espèces vivent dans les eaux des côtes atlantiques donc à proximité de la plage de Lays (notre secteur d'étude). Il n'y a évidemment pas de groupe sédentaire au large des côtes en Nord Vendée. D'autres espèces de mammifères marins sont généralement observées en mer : le Globicéphale noir, la Tortue Luth et le Phoque commun ou gris3.

Malgré les investigations auprès de l'IFREMER, nous déplorons le manque de  données sur les ressources marines des plages et fonds marins à proximité de la zone d 'étude.
 

Bilan de l'état initial sur les espèces protégées

Différentes espèces protégées sont recensées sur le site d'étude, végétaux :  Omphalodès du littoral (Omphalodes littoralis), mammifères : Ecureuil roux (Sciurus vulgaris), amphibiens : Pélobate cultripède (Pelobates cultripes), oiseaux : Gravelot à collier interrompu (Charadrius alexandrinus), reptiles :  Vipère aspic (Vipera aspis), chiroptères : Oreillard roux (Plecotus auritus).
Des trames vertes et bleues sont à respecter pour conserver la continuité écologique et les réservoirs de biodiversité.

En mer des mammifères sont présents sur les côtes atlantiques, ces espèces naviguent jusqu'aux plages Vendéennes.                          

Bibliographie :

1 INPN-MNHN Liste des espèces protégées recensées postérieurement à 1950, commune de la Barre-de-Monts (Vendée)
2 ONF Vendée, M. Jean-Charles Réno
3 Centre de Recherche des Mammifères Marins (La Rochelle), Mme Perrine du Lac.