Les zones Natura 2000

Les zones Natura 2000

La zone étudiée se situe au sein de deux zones Natura 2000, présentées par la suite. Le réseau Natura 2000 est un ensemble de sites naturels européens, terrestres et marins, identifiés pour la rareté ou la fragilité des espèces sauvages, animales ou végétales, et de leurs habitats. Le réseau Natura 2000 concilie préservation de la nature et préoccupations socio-économiques. Il s'appuie sur deux Directives Européennes. La Directive « Oiseaux », relative à la protection des oiseaux sauvages et des milieux dont ils dépendent; ainsi que la Directive « Habitats », relative à la conservation et la restauration des habitats naturels européens. La Directive « Oiseaux » désigne les sites appelés « Zones de Protection Spéciale (ZPS) » et la Directive « Habitats » désigne les « Zones Spéciales de Conservation » (ZSC) et les Sites d'Intérêt Communautaire (SIC).

L’ensemble des ZSC et des ZPS constitue, au niveau européen, le réseau cohérent baptisé « Natura 2000 ». Des plans de gestion des Natura 2000 sont établis en concertation avec les acteurs locaux pour préserver ces espaces. Ils aboutissent à la rédaction de DOCOB, documents d'objectifs, où sont consignés les mesures de prévention concrètes pour conserver et restaurer les milieux naturels, mais aussi pour sauvegarder les activités économiques, sociale et culturelles qui s'exercent sur le site.


Figure 1 : Synthèse des zones Natura 2000 du site d'étude
(S.BAQUEY - A.BUENO)

Bilan de l'état initial des zones Natura 2000

Le site étudié se situe dans des zones sensibles de Natura 2000 au titre des Directives Oiseaux et Habitats, Figure 1. Les habitats de la zone d'étude sont les estrans, les dunes, la forêt des Pays de Monts constituée des résineux (90%) et de feuillus (10%).

La forêt des Pays de Monts dans laquelle nous nous situons représente 4% des zones Natura 2000 dans lesquelles elle se situe. Sachant que l'emprise de l'usine correspond à 1% de la forêt des Pays de Monts, un faible pourcentage (0,04%) des zones Natura 2000 sont impactées par la construction.

Une population importante d'oiseaux niche, hiverne, se reproduisent ou se nourrissent dans les estrans, dunes et forêts. La zone d'étude un habitat importante pour les différents stades de leur cycle de vie.

L'association des marais et de la forêt est importante pour les oiseaux, ils permettent respectivement de se nourrir et de nicher, les deux habitats sont utilisés en complémentarité.

L'espèce d'oiseau appelé Gravelot à collier interrompu est particulièrement représentative des dunes, un interêt tout particulier doit lui être accordé.

La démarche Natura 2000 n'exclut pas la mise en oeuvre de projet d'aménagement au sein des sites désignés. Il est nécessaire, cependant de réaliser une "Evaluation des incidences Natura 2000" lorsqu'un projet a une emprise avec une zone Natura 2000. Nous sommes dans ce cas là. C'est un document réglementaire à but préventif, il permet d'assurer l'équilibre entre les activités humaines et la conservation de la biodiversité. Nous ne réalisons pas ce document car ce n'est pas dans nos objectifs, nous préférons nous concentrer sur l'étude d'impact en elle-même. Notons qu'il faut se référer au Décret 2010-365 du 9 avril 2010.

Il est certain que dans notre cas le projet n'est pas compatible avec les objectifs de conservation car il amène à la dégradation voire la destruction d'espèce ayant mené à la désignation des Natura 2000. Il semble que le projet peut-être classé projet d'intérêt public majeur auquel cas, l'autorité actant la décision ne peut s'opposer au projet malgré son impact négatif sur les écosystèmes. Elle veillera cependant à la prise en compte des mesures d'évitement, de réduction et de compensation des effets négatifs du projet sur l'environnement.

Bibliographie :

1 DOCOB FR 5200653 (SIC), Document d'objectifs Natura 2000 du site Marais Breton, baie de Bourgneuf, île de Noirmoutier et forêt de Monts, Portail du Sytème d'information documentaire de l'environnement, 2002.
2 DOCOB FR 5212009 (ZPS), Document d'objectifs Natura 2000 du site Marais Breton, baie de Bourgneuf, île de Noirmoutier et forêt de Monts, Portail du Sytème d'information documentaire de l'environnement, 2010.

3 SCOT Nord Ouest Vendée, Syndicat Mixte Marais Bocage Océan.
4  Diagnostic de l'état écologique de l'habitat des laisses de mer, Commune de La Barre-de-Monts, LPO, Association Baie de Bourgneuf, Réseau Natura 2000, DREAL Pays de la Loire, Europe, septembre 2012

 

Directive Habitat

Directive Habitat

La première zone Natura 2000 est de type Site d'Intérêt Communautaire (SIC), issue de la Directive Habitat. Elle est nommée "Marais Breton, baie de Bourgneuf, île de Noirmoutier et forêt de Monts", référencée FR5200653 à l'inventaire des zones Natura 2000, (Figure 1). Elle s'étend sur une superficie de 52 337 ha, dont 30% de superficie marine.


Figure 1
: Carte de la localisation des zones Natura 2000 de la zone étudiée
(S.BAQUEY - A.BUENO)

Figure 2 : Classe d'habitat recensé dans la zone Natura 2000 SIC
(Inventaire National Patrimoine Naturel INPN-MNHN)

Cet espace regroupe une vaste zone humide en arrière du littoral provenant du comblement du golfe de Machecoul et de Challans. C'est une baie marine renfermant des vasières à forte productivité, île et cordons dunaires. Une partie du littoral, endigué au cours des derniers siècles, a donné naissance à des systèmes de polders et de marais salants. L'ensemble de la zone présente un état de conservation de qualité. Cet espace est vulnérable du fait de la déprise agricole et des pression touristiques et urbaines, plus particulièrement sur la frange littorale. Les habitats majoritaires (Figure 2) sont des prairies 30%, des zones humides salées (marais salants, pré salés, steppes salées) 20% et les zones urbanisées et industrielles 17%. La forêt domaniale des Pays de Monts dans laquelle se situe le site d'implantation représente 4 % de la surface de la Natura 2000 SIC. La zone d'étude est constituée de forêts de résineux.
 

La partie maritime n'est pas prise en compte dans la Natura 2000 SIC. Seule la zone d'estran, partie intertidale des plages, est protégée au titre de la Natura 2000 SIC. D'après le DOCOB, les habitats de cette zone sont les replats boueux ou sableux exondés à marée basse et les bancs de sable à faible couverture permanente d'eau marine. Il n'existe pas d'espèces marines protégées au niveau national fréquentant cet habitat. Néanmoins, cet un lieu de gagnage pour les oiseaux d'eau, comme les anatidés (oies,cygnes, canards) et limicoles (petits échassiers). Ils y trouvent une ressource alimentaire essentielle lors des migrations saisonnières. La Bernache cravant, le Canard siffleur, le Canard colvert et le Canard pilet se nourrissent notamment sur les herbiers de zostères (Varech marin). Les herbiers à zostères sont plutôt localisés dans la baie de Bourgneuf, principalement sur la côte est de l'île de Noirmoutier, donc peu présent dans notre zone d'étude. Les récifs et bancs d'hermelles, constructions d'un annélide (ver) marin sont source de biodiversité car ce sont des habitats pour environ 70 espèces différentes. Ce sont des structures absentes de la zone d'étude, ces habitats se concentrent majoritairement dans la baie de Bourgneuf et au nord de la commune de la Barre-de-Monts sur la plage de la Fromentine1. Concernant les oiseaux, le Tadorne de belon, le Fuligule milouin, l'Huitrier-pie, l'Avocette, le Pluvier argenté, le Bécasseau variable et le Courlis cendré lors de l'hivernage et des migration sont présents sur les côtes vendéennes.

Les zones boueuses et sableuses ont une végétation herbacée, basse, ouverte, dominée par les espèces annuelles, présentant une seule strate et dont le recouvrement est le plus souvent assez faible.

L'habitat des laisses de mer est le lieu de vie d'une faune et d'une flore parfaitement adaptées aux conditions extrêmes de ce milieu. Plusieurs espèces végétales sont de bonnes indicatrices de l'habitat : la Renouée maritime, le Cakilier maritime, la Soude brûlée, l'Arroche des sables, puis , secondairement, le Liseron des sables, le Pourpier de mer et l'Euphorbe maritime2.

Au bilan, les habitats de la zone d'étude son les forêts,les dunes et les les plages.

Bibliographie :

1 DOCOB FR 5200653 (SIC), Document d'objectifs Natura 2000 du site Marais Breton, baie de Bourgneuf, île de Noirmoutier et forêt de Monts, Portail du Sytème d'information documentaire de l'environnement, 2002.

Diagnostic de l'état écologique de l'habitat des laisses de mer, Commune de La Barre-de-Monts, LPO, Association Baie de Bourgneuf, Réseau Natura 2000, DREAL Pays de la Loire, Europe, septembre 2012

Directive Oiseaux

Directive Oiseaux

La deuxième zone Natura 2000 est de type Zone de Protection Spéciale (ZPS), issue de la Directive Oiseaux. Elle se nomme "Marais Breton, baie de Bourgneuf, île de Noirmoutier et forêt de Monts", référencée FR 5212009 à l'INPN. Elle s'étend sur une superficie de 55 826 ha, dont 30% en zone maritime. La détermination de ces ZPS s’appuie sur l’inventaire scientifique des ZICO.


Figure 3
: Carte de la localisation des zones Natura 2000 de la zone étudiée
(S.BAQUEY - A.BUENO)

Figure 4 : Classe d'habitat recensé dans la zone Natura 2000 ZPS
(Inventaire National Patrimoine Naturel INPN-MNHN)

Les habitats majoritaire de la Natura 2000 ZPS sont les mêmes que ceux de la Natura 2000 SIC, (Figure 4). La ZPS est un site naturel majeur intégré au vaste ensemble de zones humides d'importance internationale de la façade atlantique comprise entre estuaire de la Loire et le Marais Poitevin. Ces milieux sont les lieux de reproduction, nourrissage et hivernage de nombreuses espèces d'oiseaux d'intérêt communautaire. Le site est la seule zone de France à accueillir chaque année 7 espèces de limicoles (petits échassiers) en reproduction, 40 000 anatidés (oies, cygnes, canards) et limicoles en passage ou hivernage. Le site est particulièrement important pour l'Echasse blanche, l'Avocette élégante (Figure 5), la Mouette mélanocéphale, le Hibou des marais, la sterne Pierregarin, la Sterne caugek, le Vanneau huppé, la Barge à queue noire, le Canard souchet.


Figure 5 : Avocette Elégante
(Oiseau.net)

Tout comme la natura 2000 SIC, cet espace est vulnérable à cause de la déprise agricole (difficultés économiques des systèmes d'élevage bovin extensifs), d'une forte pression urbaine et touristique sur le littoral. Les enjeux de défense contre la mer peuvent induire des aménagements excessifs au détriment des dunes et de l'estran. Un aspect sensible est la dégradation de zones humides (dégradation et perturbation du fonctionnement hydraulique, remblaiment et aménagements divers). La forêt domaniale des Pays de Monts dans laquelle se situe le site d'implantation représente 4% de la surface de la Natura 2000 ZPS.

Le DOCOB de la ZPS précise que la présence des milieux forestiers dans la ZPS contribue à la richesse du site en terme d’avifaune. Cet espace est le principal biotope d’un certain nombre d’espèces nicheuses, notamment : l’Engoulevent d’europe, le Milan noir, la Bondrée apivore, le Faucon hobereau et le Hibou petit-duc.
L’importante colonie d'ardéidés (Héron cendré, Aigrette garzette, Héron garde-boeufs) de la Forêt de Monts bénéficie de la proximité des zones humides sur lesquelles ils peuvent s’alimenter. De même, la combinaison prairies naturelles humides / zones boisées est essentielle à la Bécasse des bois1.

 

Les dunes et plages constituent un habitat capital pour la nidification du Gravelot à collier interrompu et potentiellement pour le Grand Gravelot et la Sterne naine.
Le nid est confectionné à même le sable, les espèces misant sur le mimétisme des oeufs avec le milieu naturel pour parvenir à l'éclosion2.

Elles sont utilisées par une partie importante des limicoles (petits échassiers) de la ZPS, soit en reposoir de marée haute, soit comme zone d’alimentation.
Les Goéland cendré, Mouette mélanocéphale et un cortège de passereaux exploitent également de façon importante les ressources trophiques des plages, tandis que les sternes s’y rassemblent en reposoir. La source d'alimentation est constituée de graines abondantes issues de la fructification de la végétation annuelle des laisses de mer pour la Linotte mélodieuse, le Bruant des neiges… Les plages font partie des territoires de chasse des rapaces ornithophages
.
Le haut de plage est particulièrement utilisé par de nombreux oiseaux comme zone d'alimentation en période de nidification : Pipit rousseline, Pipit farlouse, Cochevis huppé qui se nourrissent d'invertébrés, ainsi que Linotte mélodieuse. Il sert également de reposoir et de zone d'alimentation pour de nombreux oiseaux hivernants, principalement le Bécasseau sanderling, le Bécasseau variable et le Tournepierre à collier, et pour les Laridés (mouettes, goélands,...)3.

Bibliographie :

1 DOCOB FR 5212009 (ZPS), Document d'objectifs Natura 2000 du site Marais Breton, baie de Bourgneuf, île de Noirmoutier et forêt de Monts, Portail du Sytème d'information documentaire de l'environnement, 2010.
2 SCOT Nord Ouest Vendée, Syndicat Mixte Marais Bocage Océan.
Diagnostic de l'état écologique de l'habitat des laisses de mer, Commune de La Barre-de-Monts, LPO, Association Baie de Bourgneuf, Réseau Natura 2000, DREAL Pays de la Loire, Europe, septembre 2012