Inventaire des flux de matières et d'énergie

Dans un premier temps, il nous a fallu récolter le plus d’informations possibles sur les matériaux et les quantités de ces derniers dont nous aurons besoin pour construire la STEP.

Le principal matériau est l’acier inoxydable qui composera nos canalisations. En effet, avec des tuyaux de 8,10 m de diamètre extérieur et d’une longueur totale de 2 760 m, il est nécessaire d’utiliser des quantités de métal assez énormes. Des canalisations de ce format ne sont pas standards et il a donc fallu trouver une épaisseur de tuyau. Nous avons décidé de prendre 20 cm d’épaisseur de paroi, ce qui assure une bonne résistance à notre installation sans pour autant utiliser trop de métal.

Pour ce qui concerne le transport, nous avons utilisé des camions de 40 tonnes en émettant comme hypothèse que nous fabriquions tous nos produits en Europe et que nous les transportions par camion entre les différents lieux de fabrication. Pour faciliter le calcul du nombre de camions nécessaires et des kilomètres qu’ils devaient parcourir, nous avons émis l’hypothèse que chaque matériau était produit à 1 000 km de l’étape suivante.

En ce qui concerne le recyclage, nous avons considéré que les métaux étaient des éléments qu’il était possible de recycler en grande partie tout comme les matières plastiques. On obtient donc un recyclage à 80% de notre installation.

Après inventaire du maximum des matériaux, voici le tableau récapitulatif des produits utilisés dans le cadre de notre étude.

inventaire des matériaux principaux de la STEP

On renseigne ensuite tous ces matériaux au logiciel SimaPro ainsi que les processus mis en œuvre pour fabriquer le verre, les différents métaux, les transports, la formation des plastiques. On obtient alors le réseau correspondant à notre station de transfert d’énergie par pompage marine.

Réseau de la STEP réalisé avec le logiciel SimaPro

On peut alors lancer la simulation, avec la même méthode que la batterie afin d’avoir des résultats comparables. On obtient alors un inventaire de tous les produits entrant en jeu dans les frontières que nous nous sommes fixées.

Inventaire des matériaux

 

Page éditée par Alejandro Orsikowsky, Basile Payen et Javier Pierna