Modélisation du rejet

Modélisation du rejet

Le rejet issu de la DMV a été simulé afin d'étudier l'influence de la forte concentration en sels et du faible débit de la saumure issue de la DMV. Les conditions de cette simulation sont les mêmes que celles présentées dans la simulation de référence de la partie précédente : Modélisation numérique du rejet de saumures en mer. À la différence près que cette fois :

- la masse volumique du rejet est beaucoup plus importante :$\rho_{rejet}=1275~kg/m^3$ 
- la vitesse d'injection est moindre : $V_{injection}=0.6~m/s$ correspondant à un débit de $Q=4989,6~m^{3}/j $

On obtient un résultat très différent de la simulation de référence. En effet, cette fois-ci la vitesse d'éjection n'est pas assez importante pour apporter des conditions de mélange satisfaisantes. Les saumures ont tendance à retomber et on a des concentrations relativement importante proche du sol ce qui n'est pas sans conséquence sur les fonds marin.

Ainsi, si l'on souhaite rejeter en mer des saumures issus de la DMV il conviendrai de redimensionner notre installation. On pourrait par exemple réduire le diamètre de l'injecteur afin d'obtenir une vitesse d'éjection plus importante pour un même débit.

La simulation suivante montre qu'avec une vitesse d'éjection suffisante ($5~m/s$ ici) on obtient une dilution acceptable :