Caractéristiques géométriques

 

    La modélisation des débits de projet avec le système HEC-HMS nécessite au préalable de bien définir les propriétés du bassin versant de la zone d’étude. En effet, de nombreuses indications, relatives à sa géométrie, l’occupation des sols et sa géologie superficielle seront essentielles pour la définition des paramètres du modèle.

   Tout d’abord, la figure 1.1 ci-dessous nous permet de bien situer le bassin-versant de la zone d’étude, dont l’exutoire est situé à Harchéchamp.

                                                     

Figure 1.1 : Situation géographique du bassin versant d’Harchéchamp

    Notons que les données limnimétriques dont nous disposons sont enregistrées à la station de Soulosse-Sous-Saint-Elophe, qui représente l’exutoire d’un bassin versant (noté BVo de surface So = 443 km² ) plus important et qui englobe celui d’Harchéchamp (appelé BV1 ; S1 = 374 km²) comme illustré par la figure 1.2 ci-dessous.

                                                     

Figure 1.2 : Délimitation des bassins versants de Soulosse et Harchéchamp (source : Rapport Hydratec 2008)

    Notons que les pentes peuvent être très variables selon leur localisation ; plutôt faibles en fond de vallée mais relativement importantes sur les contreforts aux abords de Châtenois par exemple (environ 0,1 m/m). Toutefois, dans le cadre de la modélisation, nous considérons ici une pente moyenne globale pour l’ensemble du bassin versant. Celle-ci peut-être estimée de la manière suivante :

 $I = \Delta Z / L$

avec :

$\Delta Z$ : différence d'altitude entre l'exutoire (Harchéchamp : environ 300 m) et le point haut situé à l'opposé du bassin versant (crête de Viviers-Le-Gras : 426 m).    

$L$ : longueur entre ces deux points situés aux extrémités du bassin versant ( environ 31500 m).

Après application numérique, I= 4.10-3 m/m