Thème B : Milieu Physique

Les mesures liées aux impacts sur le milieu physique

L'analyse des impacts sur le milieu physique nous ont permis de prévoir des mesures adaptées au contexte. Elles ont pour objectif de réduire et compenser l'augmentation des surfaces imperméables sur le site et les risques d'érosion et de vulnérabilité des eaux souterraines et superficielles vis-à-vis des polluants.

Les principales mesures proposées sont répertoriées sur la figure 1. On planifie la mise en place :

  • de caniveaux préfabriqués, de fossés et cunettes étanches (argile et terre),
  • des récupérateurs d'eau de pluie. Cette eau collectée sera utilisée pour alimenter les toilettes, le système d'arrosage périmétrique contre les incendies et les quatre lances à incendie (RIA).
  • de haies multistratées,
  • de réhabiliter et revégétaliser les dunes.

Les coûts de ses mesures sont estimés à 778 267 €. La moitié de ces derniers sont représentés par les caniveaux préfabriqués (figure 2)

Figure 1 : Carte de synthèse des mesures
(S.BAQUEY - A.BUENO)

Figure 2 : Répartition des coûts pour le thème du milieu physique
(S.BAQUEY - A.BUENO)

Mesures pour supprimer, réduire ou compenser les effets dommageables

Les mesures concernant le milieu physique

 

 

 Impacts Hiérarchisation des impacts  Mesures
Dégradations des dunes sableuses +++

Restauration des dunes

Plantation des végétaux caractérisant le milieu initial. Cette mesure stabilise les dunes et réduit l'érosion : il s'agit de créer un cordon dunaire.

 Augmentation des surfaces imperméables +++ Aménagement à partir de matériaux drainant

Récupération des eaux de pluies

Accentuation de la vulnérabilité des eaux (souterraines et superficielles) vis à vis des polluants

+++

Récupération des eaux de chantier et traitement au niveau de la STEP de la forêt domaniale

Suivi régulier de la qualité des eaux souterraines et marines (qualitativement et quantitativement)

Surveillance des polluants potentiellement émis par l'usine

Gestion et stockage des produits ( ozone, chlore... ) adaptés et contrôlés

Risques d'inondation ++

Récupération des eaux de pluies

Mise en place de fossés et cunettes en bordure de route

Mise en place de caniveaux préfabriqués autour des installations de l'usine.

 

Augmentation du phénomène d'érosion +++

Revégétaliser la zone au maximum : haie multistratée en bordure de route

Fossés et cunettes pour récupérer les eaux de ruissellement provenant de la route goudronnée

Matériaux drainant

Récupération des eaux de pluie

 

Les récupérateurs d'eau réduisent de nombreux impacts : les risques d'érosion, d'inondation, de vulnérabilité des eaux. En effet, ils induisent une diminution du ruissellement sur les espaces imperméabilisés avant de s'écouler et de s'infiltrer dans les zones perméables et sableuses. 
Cette mesure permet par le même occasion de mettre en place des systèmes de distribution d'eau non potable alimentant les toilettes, le système d'arrosage périmétrique contre les incendies et les quatre lances à incendies (RIA).

La surface des toits considérée de 1 ha permet de récupérer un volume d'eau de pluie annuel de 5685 m2 (voir calculs). En considérant 28 jours d'autonomie, il faut prévoir une cuve de 436 m3. Il peut être avantageux de disposer plusieurs cuves alimentant divers batiments. Pour l'estimation des coûts on se basera sur la mise de 5 dispositifs de distribution de l'eau récupérée des cuves : ils seront indépendant des uns des autres.

Quelles sont les coûts estimés pour ces mesures?

 

 

Estimation des coûts des mesures visant à réduire les effets

Estimation des coûts

 

Types de mesures Caractéristiques Illustration Quantité Coût moyen unitaire € Coût total €
Réduction de l'érosion autour des route

Fossé ou cunette
étanche (argile et terre)
:

Forfait comprenant le terrassements,
compactage, transport et mise en dépôt
des déblais.

 


(SETRA)
3 400 m 11 €/m 37 400 €
Réduction de l'érosion autour de l'usine Caniveau préfabriqué:

Forfait comprenant la fourniture, le transport
et la pose.


(SETRA)
2 700 m 65 €/m

351 000 €

Stabilisation du sol et réduction de l'érosion

Haie multistratée formant un filtre :

Haie dense et profonde (10 m de large) mêlant
essences à feuilles caduques et persistantes.

Forfait comprenant la fourniture, le transport et
la plantation des végétaux

(SETRA) 1 700 m 25 €/m 42 500 €
Réhabilitation de la dune

Création d'un cordon dunaire

Reprofilage de la plage
Apport de sable
Structure stabilisant la dune et limitant l'érosion (ganivelle, couverture morte)
Aménagement piétons
 

www.parc-camargue.fr 581 m 350 €/m 203 350 €
Réduction des risques d'inondation, d'érosion, et de vulnérabilité des nappes

Récupération des eaux de pluie

Forfait comprenant la fourniture, le transport
et la pose.

hmf.enseeiht.fr/travaux/CD1011/bei/beiere  -

 

 

144 017 €
dégrilleur 5 000 €
cuve : 436 m3 116 267 €
système de pompes et de ballon tampon à commande 5 000€
filtres à 50 µm et 10 µm

500 €

750 €
filtres à charbon actif 1 250 €
système à traitement UV

connecteurs au réseau d'eau potable

 

1 250 €
tuyauteries et travaux BTP 15 000 €
Total       778 267 €

 

 

Bibliographie :

(1) Sétra, Service d'études sur les transports, les routes et leurs aménagements, Janvier 2009, Elements de coût des mesures d'insertion environnementale, Série économie environnement et conception.

(2) EID Méditerranée opérateur public en zones humide, Parc Naturel Régional de Camargue, Etude de définition des enjeux de protection du littoral sableux. Consultée le 04/03/2012.
Disponible sur <http://www.parc-camargue.fr/getlibrarypublicfile.php/69268afc9fd30dd5e3ffc1d59e1a9330/parc-camargue/collection_library_fr/201100146/0001/Littoral_sableux_C_final.pdf>

(3) Bureaux d'Etudes Industrielles "Energie Renouvelables et Environnement, 2011, Amélioration de la gestion de l'eau sur le site de l'INP Toulouse Labège Consulté le 12/03/2013
Disponible sur <http://hmf.enseeiht.fr/travaux/CD1011/bei/beiere/groupe4/node/86>