Thème C : Milieu Naturel

Milieu Naturel

Cette partie présente tout d'abord les mesures retenues pour limiter les impacts identifiés du projet sur le milieu naturel illustrés sur la figure 1. Suite à quoi, les coûts de ces mesures sont estimés pour évaluer l'ampleur financière des mesures.

Figure 1 : Carte de synthèse des mesures proposées concernant le milieu naturel.
(S.BAQUEY, A.BUENO)

Au total, le coût des mesures à mettre en place s'élève à un peu plus de 77 millions d'euros, ce qui est un investissement à considérer dans le budget du projet.

Le graphe ci-dessous présente la répartition des coûts liés au mesures à mettre en place pour améliorer le projet vis-à-vis du milieu naturel.

Les mesures les plus coûteuses concernent la mise en place d'énergie renouvelable à hauteur de 74,6 millions d'euros, ce qui représente 96,4% des sommes à engager pour la réalisation des mesures, Figure 2. Puis ensuite, la réhabilitation des dunes est la deuxième mesure la plus coûteuse 2,6 millions d'euros, 3,4% des coûts totaux, Figure 2.

Afin de visualiser l'importance relative des autres mesures retenues, la Figure 3 présente la proportion des coûts des autres mesures sans prendre en compte les énergies renouvelables, ni la réhabilitation des dunes.
Ainsi on visualise l'importance financière de la replantation des 20 ha détruits et de la dissimulation de l'usine dans le paysage forestier.

 


 

Figure 2 : Proportion des coûts des mesures prises pour améliorer le projet
(S.BAQUEY, A.BUENO)


 

Figure 3 : Proportion des coûts des mesures prises pour améliorer le projet,
excepté les deux mesures les plus coûteuses
.
(S.BAQUEY, A.BUENO)

Mesures concernant le Milieu Naturel

Mesures concernant le Milieu Naturel

 

 Impacts Hiérarchisation des impacts  Mesures

Pas d'impact sur le milieu agricole.

0

Aucunes

ESTRAN
Enfouissement des infrastructures en bords de plage modifie temporairement les habitats d'espèces d'oiseaux
+. ESTRAN

Aménagements pour remblayer la zone de travaux sur la plage et l'estran, et réimplanter la flore pionnière afin de faciliter la recolonisation par les oiseaux.

FORÊT
Dégradation ou destruction d'habitat.
Déforestation de 20 ha de forêt domaniale pour construction de l'usine.

Fragmentation de l'espace.

+++

FORET

Favoriser continuité au sein de la foret par la création de passage pour animaux sous la route secondaire. Plantation de de haies multistratifiées autour de l'usine pour l'intégrer à la foret et limiter la dissuasion des animaux à proximité de l'usine.

Financement de campagne de replantation de 20 ha de forêts en collaboration avec ONF. Action menée pour le maintien de la biodiversité au sein de la forêt, notamment soutenir la dynamique des feuillus (chênes verts, érables, robiniers) au sein de la forêt, indicateur de  biodoversité.

Sensibilisation des usagers (employés) à la qualité du site.

MILIEU MARIN

Risque de collision poisson/tambour tamiseur au niveau du pompage d'eau de mer.

Risque de pollution dû aux rejets de saumure.

+

MILIEU MARIN

Installation de grille de protection autour du tambour tamiseur pour limiter le heurt de poisson avec le tambour tamiseur.

Création de 5,74 ha de marais salants pour y déposer les saumures après passage par le processus de distillation membranaire sous vide.

Le milieu marin n'est alors pas affecté par la pollution du rejet. Il est préconisé de réaliser des marais salants récepteur déconnectés des marais salants en activité pour la saliculture. L'étanchéité des fonds des bassins de marais salants doit être assurée. Il peut être installé des couches d'argiles et des géomembranes imperméables.

ESPECES ANIMALES
Dégradation et destruction d'habitat. Espaces nécessaires à la nidification des oiseaux, à l'hivernage et à la migration détruits. Espèces menacées.

L'augmentation du trafic routier augmente le risque de collision véhicules/reptiles et mammifères.

Pollution lumineuse dû à l'éclairage du site et des voies de circulation, gêne pour l'orientation des chauves-souris.

++ OISEAUX

Déplacement et confection de nids de certaines espèces protégées nichants dans la forêt, à la cîme des arbres ou à même le sol.

Le Milan noir (2 couples/100km²) qui établit la nidification en avril, à la cime des arbres, nids fait de branchages, chiffons, de papiers, de détritus.
Concernant, la Chouette hulotte, le nid est situé dans les trous d'arbres, il est utilisé en mars/avril, il y a un couple tout les 150 ha en forêt de résineux.
L'Engoulevent d'europe, (un mâle pour 20 ha)  et le Vanneau huppé,  installent leurs nids à même le sol des forêts.

+ REPTILE ET MAMMIFERES

Installation de barrière anti-franchissement basse le long de la route secondaire au nord de l'usine.
Implantation de haies multi-stratifiées de protection.

+ CHIROPTERES

Installations d'éclairages le long des routes et  sur l'usine adaptés. Limitation de la pollution lumineuse, pas de rayons lumineux dirigés à la verticale, concentration des rayons vers le sol.

Gestion des plages horaires d'éclairage du site et des voies amenant au site. Système de détection des véhicules circulant pour déclencher les éclairages des voies de circulation. Utilisation d'éclairages adaptés pour éclairer et limiter la pollution lumineuse.

 

BRUIT
Pollution sonore dû à l'augmentation de trafic et au fonctionnement intrinsèque de l'usine
.+++ BRUIT

Aménagement de barrière de protection anti bruit autour de l'usine et de haie multi-stratifiée le long des chemins et routes bordant l'usine.

Gestion de la circulation routière pour limiter les nuisances sonores et les vibrations (sensibilité des espèces animales).
 

QUALITE DE L'AIR
Quantité de gaz à effet de serre émise importante du aux besoins en énergie électrique.
 
+++ QUALITE DE L'AIR

Implantation d'énergies renouvelables destinées à produire de l'électricité à l'usine, scénario proposant pélamis, éolien offshore, éolien terrestre, photovoltaïque. Les scénarii permettent de réduire de 1000 fois les émissions de CO2.

 

Estimation des coûts des mesures visant à réduire les effets

 

Estimation des coûts des mesures visant à réduire les effets
 

Type de mesures Caractéristiques Illustration Quantité Coût moyen unitaire € Coût total €
Enfouissement des installations amenées d'eau de mer Réhabilitation de la plage et des dunes par création de cordon dunaire.
 


(parc-camargue.fr)

- Déjà estimé et comptabilisé dans le cadre des impacts du milieu physique. -
Revégétalisation des dunes après travaux
 
Réimplantation de la flore pionnière, Oyats des dunes, Omphalodès du littoral,
Œillets des dunes, Lys des dunes, Linaire des sables

(visoflora.com)
50 000 m² 5200€/100 m² (1) 2 600 000 €

Dissimulation usine, lutte contre le bruit, protection des animaux 

Plantation de haies multistratifiées autour de l'usine
(Setra)
1 800 m 25€/m (1) 45 000€
Lutte contre la fragmentation de la forêt Mise en place de passage pour les animaux, une buse pour grande faune et quatre buse pour petite faune (80 cm de diamètre)


(Setra)

7,5 m² de chaussée couverte 900€/m² (1) 6750€

(Setra)
5 mètres linéaire de route,
4 buse de ce type
210/ml (1) 1050€ * 4 = 4200 €
Replantation de 20 ha
 
Plantation de jeunes plants forestiers de 2 ans, d'une densité de 3*3
(fr.123rf.com)
20 ha 4 400€/ha (1)

88 000 €

Lutte contre la destruction d'espèce au pompage de l'eau de mer Installation de grille protectrice autour du tambour tamiseur avec un maillage de 1 cm
(premiertechieg.com)
- - 10 000 €
Création de bassins de décantation/évaporation pour déposer les saumures D'après le dimensionnement du groupe travaillant sur le devenir des rejets, une surface de 5,74 ha de marais salants, ce qui correspond à 574 m3 de volume d'eau
(commons.wikimedia.org)
574 m3 de terre excavée 7€/m3 (2) 4018€
574 m² de géomembrane 8,2€/m² (1) 4707€
574 m² d'argile 10,8€/m² (1) 6200€
Lutte contre la destruction d'habitat et de population de faune Pose de nids dans la forêt à proximité, nous préférons doubler l'estimation de la densité de nids pour favoriser la recolonisation du milieu.
 

(aeschne.wordpress)
4  à la cîme des arbres 50€/unité (2) 200€
2 au sol 50€/unité (2) 100€
 2 trous d'arbres 50€/unité (2) 100€
Risque de collision mammifère/reptiles - véhicule Pose de barrière anti-franchissement de part et d'autre de la route au nord de l'usine.
Grillage de 50 cm de haut, à maille carrées de 6,5 mm de section .

 

(Setra)
1700 m 16€/m (1) 27 200€
Pollution lumineuse Installation de lampadaire adapté, évitant le flux lumineux émis directement vers le ciel (<0.1%)
(anpcen3)
1 lampadaire tous les 50 m de part et d'autre de la route, 68 lampadaires 100 € 6 800 €
Augmentation du trafic routier Mise en place de plage horaire autorisant le trafic routier lié à l'exploitation de l'usine à certaines heures uniquement.
(Setra)
- Non estimé Non estimé
Bruit Mise en place barrière anti bruit autour de l'usine pour ne pas gêner la faune animale environnante.
(Setra)
- Déjà estimé et comptabilisé dans le cadre du milieu humain. -
Qualité de l'air

Mise en place d'énergies renouvelable fournissant 75 GWh d'électricité, ce qui permet de réduire de 1000 fois la quantité de CO2 émis par les sources de production classique d'électricité.

 


(eolienne-europe.org)

Scénario 1 : 25 pélamis, 5 éoliennes terrestres, 1 ha de photovoltaïque

Estimé dans le cadre de l'analyse économique de la mise en place du scénario 1 des énergies renouvelables. 74 641 461 €
     
TOTAL 77 444 736 €

Bibliographie :

(1) Sétra, Service d'études sur les transports, les routes et leurs aménagements, Elements de coût des mesures d'insertion environnementale, Série économie environnement et conception, Janvier 2009
(2) Estimations personnelles
Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l'environnement Nocturnes, Economies d’énergie et réduction de la pollution lumineuse, 2009, consulté le 10 mars 2013, disponible : http://www.anpcen.fr/WD140AWP/WD140Awp.exe/CTX_5968-2-IUBzVDVXxZ/Page_resultat2/SYNC_40647078