Problème de la percolation


    Les digues de l'avant-port sont soumises à un problème dit de percolation.

    En effet, l'eau de mer chargée en sédiments provenant des plages environnantes, percole à l'intérieur de la digue et entre ensuite dans l'avant port ce qui augmente l'ensablement.

    Ce phénomène est souvent du au caractère poreux de l'ouvrage. Dans notre cas, la porosité est élevée pour assurer une bonne dissipation de l'énergie de la houle. Par conséquent les sous couches doivent être dimensionnées dans le but de protéger le noyau et de filtrer les sédiments pénétrant dans la digue et ainsi empêcher leur transport vers l'avant-port.

    Ne connaissant pas explicitement les dimensions et constituants des digues de Carnon, nous ne pouvons pas vérifier si celles-ci sont adaptées.

    Dans le cas où elles ne seraient pas suffisantes, il est en général conseillé d'utiliser un matériau géotextile placé entre la sous-couche filtre et la carapace. Si cela n'a pas été réalisé à Carnon, des travaux de rénovation coûteux devraient être réalisés pour lutter contre ce problème. Avant d'entreprendre de tels travaux, il est donc préférable de faire une estimation des coûts et de comparer ce prix à celui d'un dragage de l'avant port.

                                           Géotextile placé entre la carapace et la sous-couche (Source : fibertex)

    De plus, la mise en place d'un géotextile est très minutieuse. En effet, c'est un matériau léger et flottant, sa pose est donc complexe en milieu marin. Il faut également prêter attention à l'empilement des blocs de la carapace sur ce matériaux filtrant : la perforation du géotextile est un incident fréquent.

    Ce problème de percolation peut accentuer l'érosion à l'intérieur de la digue également. En effet, lorsque les débits de percolation deviennent trop importants suite à une mauvaise conception des filtres ou des sous-couches, des voies ou chemins de percolation se créent. Ceux-ci favorisent le passage de l'écoulement chargé en sédiments et peuvent produire des zones d'érosion interne (ex :phénomène de renard).

                                                               Phénomène de Renard (Source : Rock Manual)