Calcul du Taux de Rentabilité Interne

8. Calcul du Taux de Rentabilité Interne (TRI)

Il est désormais possible avec toutes les informations recueillies de déterminer le TRI de ce projet. Le TRI projet s’obtient en déterminant le taux d’actualisation pour lequel la Valeur Actuel Nette (VAN) suivante s’annule :

$$VAN = \sum_{p=1}^{p=N}CF_{flux~ de~ trésorerie} . (1+t)^{-p}-I+VR$$

Avec :

  • $CF_{flux~ de~ trésorerie}$, le flux de trésorerie ;
  • t, le taux d'actualisation ;
  • p, le numéro de l'annuité ;
  • N, le nombre total d'annuités ;
  • I, le capital investi ;
  • VR, la valeur résiduelle (estimée nulle ici).

Le taux d’actualisation est une variable en économie et est utilisé pour déprécier les flux futurs et déterminer leur valeur actuelle, i.e. leur valeur à la date d’aujourd’hui. Ce taux, toujours positif, est défini par l’entreprise qui fait l’investissement, en se basant généralement sur le coût du capital, l’inflation estimée et les risques liés à l’investissement.

Le flux de trésorerie correspond à la portion liquide de la capacité d'autofinancement obtenue dans l'année et non-investi, et se calcule de la manière suivante :

- Impôts sur les sociétés (voir paragraphe 6.4)
+ Dotation aux amortissements et provisions (voir paragraphe 5)
+/- Besoin en Fond de Roulement (BFR, estimé à -0.5 M€)
- Investissements opérationnels (estimés à 2 M€ par an)
= Flux de trésorerie

Le flux de trésorerie annuel est donc de 12.34 M€ pour ce projet de STEP marine. Ce flux est très faible comparé à l’investissement. Pour déterminer le TRI, la méthode des essais et des erreurs est utilisée. Le TRI ainsi déterminé est négatif, ce qui indique que l’investissement n’est pas intégralement amorti sur la durée d’exploitation (1390 M€ / 12.34 M€ = 112 ans). Ce projet de STEP marine avec les hypothèses prises, notamment sur l’investissement, et avec les conditions de rémunération, charges, impôts et taxes actuelles, n’est pas rentable.

Toutefois, la loi NOME (loi sur la Nouvelle Organisation des Marchés de l’Energie) prévoit l’ouverture d’un marché de la capacité  et devrait rapporter 22.32 M€/an à la STEP (voir paragraphe 3.3). En prenant en compte ces revenus, le TRI devient positif et atteint les 2.2%. Il est toujours loin de 8%, valeur idéale du TRI projet pour qu’une entreprise considère le projet comme étant suffisamment sûr et rémunérateur.‚Äč

Page éditée par Fabien Higounenc et Matthieu Sécher