Trinôme 1 : Limitation de la pollution à la source par le contrôle des effluents industriels

 

Trinôme 1 : Limitation de la pollution à la source

par le contrôle des effluents industriels

   

Pour l'étude de cet axe, l'équipe rassemble trois personnes :

  • Julie Duport
  • Adèle Olivier
  • Léna Rainteau

 

   

Source : http://24con.infonews.com/conurbano/nota/24741-Maldito-Riachuelo-la-vena-abierta-de-la-impunidad/

 

Rappel du contexte global du projet

 

Source : Localisation du bassin Matanza-Riachuelo

Le programme d'assainissement du Riachuelo-Matanza, Witold Roman Kopytyński, SIM, INTERSOL 2013

 

La rivière Riachuelo est un élément important de l'écosystème de Buenos Aires. Ainsi, sa pollution inquiète la population et les autorités depuis près d'un siècle. Les rives et les abords immédiats de cette rivière sont en effet le siège de l'activité d'environ 3500 usines (galvanoplastie, réfrigérateurs, tanneries, etc.). Les activités industrielles représentent 20% des rejets dans l'environnement, en terme de volume. Parmi ces 20 %, 50% de la pollution est due aux effluents de tanneries (source: SayDs, Secrétariat de l'Environnement et du Développement durable). Le pays compte plus de 170 mégisseries et tanneries du fait des élevages bovins très nombreux. Aujourd'hui, de grands groupes dominent la production (la Teresa, la Hispano Argentina notamment). Nous avons donc choisi de nous intéresser de plus près à ce type d'industrie et de tenter de trouver des limitations à leurs effluents. 

La production et la transformation du cuir nécessitent une séquence de réactions  complexes et de transformations mécaniques. Les polluants organiques et inorganiques sont donc nombreux. On dénombre ainsi : les sels de chrome, les biocides, les surfactants, les sulfures, les solvants organiques et des polluants plus "classiques" que l'on retrouve dans les effluents tels que l'azote, les matières en suspension, le phosphore, etc. 

Les tentatives de dépollution furent nombreuses mais bien souvent infructueuses du fait de la faiblesse du cadre réglementaire et de l'absence de mise en oeuvre de politique strictes de gestion des produits chimiques dangereux. 

Cependant, en 2006, l'état d'urgence environnementale a été décrété et une autorité de régulation du bassin crée : l'ACUMAR. Cette autorité rassemble des représentants des trois juridictions distinctes (locales, provinciales et fédérales) qui établissent des points de réglementations et participent aux contrôles et au redressement des entreprises émettant des polluants, comme les tanneries. Ainsi, fin 2011, l'ACUMAR a déclaré 80 tanneries comme polluantes. Celles-ci doivent donc mettre en oeuvre des plans de restructuration industrielle, pas toujours acceptés par ce type d'industries traditionnelles.

Suite à cela, la court suprême d'Argentine a instauré en juillet 2008 un plan de restauration et de prévention des dommages environnementaux pour le Riachuelo (plan PISA). Ce plan comprend des inspections dans le bassin, une identification des industries polluantes, le nettoyage des rives, une extension des systèmes de traitement des eaux usées, etc. Ce projet est donc à la fois communal et national.

De plus, en avril 2010, la chambre des députés a imposé un cadre national pour le management des sites pollués. 

Concernant les tanneries, un regroupement des différentes usines sur un même site est prévu, ce qui permet un traitement commun des différents effluents et donc de faciliter le traitement des rejets des tanneries et ainsi limiter l'entrée de substances chimiques polluantes dans la rivière (Source : ACUMAR, 23 septembre 2013). Ainsi, un regroupement de 22 entreprises est prévu sur le nouveau parc industriel de LANUS. 

 

              

Source : Rejets et décharges industriels

Le programme d'assainissement du Riachuelo-Matanza, Witold Roman Kopytyński, SIM, INTERSOL 2013

 

Objectifs

 

Pour faciliter la mise en oeuvre des procédés de dépollution, nous faisons l'hypothèse que le regroupement des tanneries est déjà effectué. Ainsi, cela permet un traitement global de ces effluents au même endroit.

Notre objectif va donc être d'essayer de trouver des solutions technologiques pour limiter le rejet de substances chimiques persistantes et dangereuses dans les milieux naturels et aquatiques. Nous viseront le même objectif que l'ACUMAR, à savoir zéro rejets en chrome, sulfures et déchets organiques.

Nous allons nous appuyer dans notre démarche sur la gestion environnementale des tanneries françaises, afin de voir quels procédés sont utilisés et si il est possible de les appliquer en Argentine où les normes sont différentes. Nous tenterons alors de dimensionner des procédés de traitement des effluents adaptés aux rejets des tanneries, en prenant en compte la géographie de la zone d'étude, la localisation des tanneries et les techniques de traitement déjà mises en place.

Cet axe aura donc une forte approche procédés. Aussi nous verrons dans quelles mesures les principes d'ingénierie des procédés propres de ce secteur industriel sont applicables aux tanneries argentines de Buenos Aires.

 

Etapes et méthodologie

 

  • Établissement d'une cartographie précise des lieux afin de situer le regroupement des tanneries et délimiter sa distance au Riachuelo
  • Caractérisation des effluents (quantités, polluants, etc.)
  • Inventaire des normes de rejets en Argentine
  • Choix des procédés que nous pourrons utiliser pour limiter les rejets d'effluents industriels et donc limiter la pollution. Cette étude fera l'objet d'une comparaison avec la situation française et donc nécessitera donc un contact avec des tanneries françaises.

 

Place dans le projet global

 

Comme indiqué dans le titre de notre axe d'étude, notre travail a pour but de limiter l'entrée de pollution additionnelle dans la rivière Riachuelo. Ainsi notre rôle sera de traiter une des causes de la contamination de la rivière : il s'agira de limiter le rejet direct d'effluents industriels de tanneries .

Par rapport aux autres binômes/trinômes, notre travail s'insère donc en amont de leurs études. En effet, dans leurs parties, ils feront l'hypothèse qu'il n'y aura plus de pollution entrante dans le milieu aquatique. A noter que cette hypothèse est évidemment très simplificatrice puisque malheureusement les tanneries ne sont pas les seules responsables de la pollution. En effet, la région est également fortement soumise à des rejets urbains, aussi bien des macrodéchets que des eaux résiduelles non traitées. Ceci est dû à un manque flagrant de réseaux d'assainissement et de sensibilisation de la population.

Dans notre projet nous avons fait le choix de nous consacrer simplement aux problèmes des tanneries.

 

Planning prévisionnel

 

Dans le cadre d'un projet de longue durée comme ce bureau d'études industrielles, il est indispensable de prévoir les différentes étapes de notre travail afin de répartir les tâches dans le temps et d'éviter tout retard ou contre-temps. C'est ainsi que nous avons établi un diagramme de Gantt spécifique à notre axe d'étude dans lequel nous avons prévu des réunions de groupe chaque semaine afin de faire un point sur l'avancement général des binômes/trinômes et de mettre en commun les solutions envisagées pour répondre à nos objectifs. Quelques jours seront également réservés à la fin du projet pour le rassemblement des données, des conclusions tirées dans chaque axe afin de fournir un projet global de dépollution du fleuve Riachuelo. 

(Cliquer sur le diagramme pour l'afficher en taille réelle)

 

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

 

Outils

 

Dans le cadre de notre travail consacré à la mise en place de procédés de traitement des effluents industriels avant leur rejet dans le Riachuelo, nous allons devoir dimensionner des stations de traitement de ces effluents. Une fois le procédé déterminé, et après avoir estimé les caractéristiques des flux à traiter, on dimensionnera les différentes étapes du traitement que l'on aura choisi. Pour cela, nous allons probablement utiliser des logiciels de simulation de réactions et de procédés tels que SuperPro Designer et PhreeqC, selon les besoins.

Par ailleurs, il est possible que nous utilisions également un logiciel de géomatique afin de cartographier la position de la rivière par rapport aux villes, aux bidonvilles, les industries à proximité qui rejettent leurs déchets dans la rivière, l'emplacement de futures stations d'épuration industrielles. Dans ce cas alors, nous envisageons d'utiliser le logiciel ArcGIS.