M├ęthodologie

I- Etude du potentiel courantologique :

Une première étape consiste en une recherche bibliographique afin de bien comprendre le mécanisme de génération des courants marins ainsi que les principaux paramètres qui les contrôlent afin de réaliser une modélisation convenable.

La seconde étape est l'acquisition et la validation de données bathymétriques qui correspondent pleinement au domaine de notre étude. Ces dernières devront être adaptées de manière à être importées dans le logiciel de maillage Matisse. Il faudra ensuite déterminer les caractéristiques de la marée en ce lieu ainsi que les données climatologiques du vent (direction, intensité). Les statistiques concernant ce dernier pourront être obtenues par le biais de Météo France. Les coefficients de marées ainsi que les hauteurs d'eau qui y sont associées peuvent être facilement trouvés sur internet sur le site du SHOM par exemple, ou en s'adressant directement à une capitainerie.

La troisième étape de cette partie est la mise en place de simulations numériques à l'aide du logiciel Télémac développé par EDF. Nous prendrons tout d'abord le soin de déterminer et détailler les hypothèses et les simplifications que nous serons amené à faire. Nous tiendrons compte de chacun de ces deux forçages séparément puis nous les couplerons. Afin de valider les résultats obtenus et les hypothèses que nous aurons été mené à poser, il serait intéressant de les comparer d'autres résultats numériques ou à des observations.

Afin de mener à bien cette simulation numérique, l'équipe enseignante de l'ENSEEIHT traitant de l'hydrodynamique littorale et côtière ou de la modélisation des écoulements environnementaux pourra être contactée. On peut ainsi penser à Mrs Dominique Astruc, Ludivic Cassan ou Jacques Chaborda.

 

II- Etude de faisabilité administrative et économique :

Il existe des contraintes administratives et réglementaires qu'il faut satisfaire pour mener à terme ce projet d'implantation d'hydroliennes. On détaillera alors le cadre législatif régissant les espaces maritimes ainsi que celui gouvernant la mise en place de telles installations. Il faudra aussi déterminer, cibler et essayer de contacter les principaux acteurs et bénéficiaires d'un tel projet (élus, services de l'état, EDF, Sabella, DCNS etc.).

D'autre part, il faudra effectuer une recherche bibliographique ou contacter un constructeur pour estimer les seuls coûts d'implantation. Les contacts que nous avons et qui pourront nous être utiles concernant cette question sont EDF et Sabella. Il sera aussi judicieux d'identifier les différentes subventions qui pourront être allouées, que ce soit au niveau des municipalités, de la régions ou encore de l'état. Enfin, on pourra se pencher sur la question de la maintenance d'un parc hydrolien.

 

Outils :

-Etude du contexte réglementaire : Agence de l'environnement et de la maitrise de l'énergie, MEEDDAT (Ministère de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement Durable et de l'Aménagement du Territoire), CEREMA (Centre d'Etudes et d'Expertise sur les Risques, l'Environnement, la Mobilité et l'Aménagement), le Droit de la Mer etc.).

-Etude courantologique : TELEMAC 

-Analyse de données/traitement statistique : Matlab/R/Excel

-Données bathymétriques : Dalle bathymétrique fournit par le SHOM