Les courants principaux du gyre subtropical de l'Atlantique Nord

Il existe deux types de courants, les courants de surface et les courants de profondeur. 

Les premiers sont dus aux radiations solaires, de manière directe ou indirecte. D'une part, ces radiations entraînent des différences de température au niveau des masses d'air, ce qui crée les différents vents. Par friction, les vents vont déplacer des masses d'eau au niveau de la surface de l'océan. D'autre part, les radiations solaires modifient les températures des masses d'eau, entraînant précipitations et évaporations, et donc modification de la salinité. Ces changements de température et de salinité entraîne des variations de densité, à l'origine des déplacements verticaux des masses d'eau. 

Les courants de profondeur, quant à eux, sont dus aux modifications des caractéristiques de l'eau par les précipitations, les apports d'eau par les fleuves, l'évaporation, la congélation de l'eau ... Ces phénomènes entraînent en effet des variations de température et de salinité, à l'origine des déplacements des masses d'eau.

 Cartes de courant de l'Atlantique Nord établie par l'armée américaine en 1943

Cartes des courants de l'Atlantique Nord établie par l'armée américaine en 1943

Au sein de l'Atlantique Nord, plusieurs courants peuvent expliquer la formation du gyre Océanique de l'Atlantique Nord. Parmi ces courants, on retrouve:

  • le Gulf Stream, courant très connu et très étudié, dont la formation à lieu dans le Golfe du Mexique, où les eau sont chaudes. Ce courant passe entre Cuba et la pointe Floride, niveau où sa largeur est maximale (environ 80 km). A cet endroit, son débit y est estimé à 85 millions de mètres cube d'eau par seconde et sa température en 30 et 35 °C. Il longe ainsi la pointe de la Floride, vers le Nord, avant de changer de direction, vers le Nord Est, poussé par les eaux froides du courant du Labrador.
     
  • La dérive Nord Atlantique, considérée comme une extension du Gulf Stream prolongeant ce dernier vers le Nord-Est. Elle se sépare en deux à l'Ouest de l'Irlande, l'une des branches étant le courant des Canaries, l'autre continuant le long des côtes du Nord-Ouest de l'Europe où il réchauffe le climat.
     
  • le Courant des Canaries, qui longe les côtes marocaines jusqu'au environs du Cap Blanc en été et jusqu'aux côtes sénégalaises en hiver. Ce courant de direction sud-ouest est situé généralement entre le surface et 500 mètres de profondeur. Sa vitesse est de 0,5 noeuds, mais peut parfois atteindre 2 noeuds quand les vents soufflent du Nord. Sa largeur peut atteindre 1000 km et son débit est estimé à 16 millions de mètres cubes par secondes.
     
  • le Courant Nord équatorial,qui commence à hauteur des îles du Cap-Verts dans le prolongement du courant des Canaries et dont les eaux, devenues chaudes, atteignent la zone tropicale. Ce courant rejoint les courants des Caraïbes et des Antilles, fermant ainsi la boucle débuté avec le Gulf Stream.