Configuration de la zone d'├ętude

Afin de choisir la configuration la plus à même de fournir des résultats cohérents avec la réalité, différentes possibilités ont été comparées dans deux situations pour lesquelles les conditions d'écoulement au niveau du moulin étaient à peu près connues, à savoir la journée de mesures sur site (le 13 février 2014) et la crue de juillet 2008.
 

  1. Déversoir latéral

La première configuration consiste à considérer le cours d'eau principal comme passant par le moulin avec un déversoir latéral à deux vannes de décharges modélisé au niveau du seuil. L'eau passant par le seuil rejoint ensuite le cours d'eau principal plus loin en aval (à 150m). L'écoulement au niveau de la vanne de prise d'eau (fermée) est bloqué par une structure perpendiculaire à l'écoulement suffisamment haute pour simuler un mur infranchissable autrement que sur les côtés.


Figure 1. Représentation de la zone d'étude sous HEC-RAS


Figure 2. Seuil latéral (HEC-RAS)

Pour affiner les calculs, une interpolation de la bathymétrie est réalisée entre les sections qui ont été mesurées. La particularité de cette simulation est que sous HEC-RAS, un déversoir latéral est représenté de telle manière que la perte d'énergie dans le canal principal est progressive le long des sections concernées par l'ouvrage.
 

  1. Réservoir latéral

Une modélisation simplifiée du domaine consiste à considérer que le canal d'amenée est un réservoir latéral dans lequel il n'y a pas d'écoulement et où la ligne d'eau dépend uniquement du débit franchissant le seuil. Dans ce cas, le seuil est représenté par un ouvrage construit en travers du cours d'eau principal. Il n'est donc plus nécessaire de représenter la géométrie du canal d'amenée. L'important est de connaître la différence de hauteur des berges du canal entre le seuil et la prise d'eau pour déterminer quelle hauteur d'eau au niveau du seuil va correspondre à un débordement au niveau du moulin. Le seuil et les vannes de décharges sont représentés à partir des données terrains.


Figure 3. Allure des berges du canal

  1. Séparation du bras principal

Une dernière modélisation consiste à considérer le lit principal se séparant en deux, d'une part vers le canal d'amenée, d'autre part vers le tronçon court-circuité. Le seuil et les vannes de décharge sont modélisés en travers du tronçon court-circuité. Comme dans le cas du déversoir latéral, le canal d'amenée est représenté avec une vanne pouvant être actionnée, et un mur correspondant à la structure du moulin.