Validation du modèle sur une saison

Afin de valider notre modèle nous avons décidé de faire une simulation sur une saison entière afin de retrouver les consommations en eau de la station cités dans la section "Données sur Puy Saint Vincent''.

 

Travail préliminaire :

Nous avons décidé de faire deux modèles de consommation :

  • Un modèle concernant les pistes situées à hautes altitudes (Bergerie, Bois des Coqs, Clos Aval, Le Chemin) où les canons à neige ne fonctionneront qu'en début de saison car il est nécessaire d'avoir une sous-couche qui sera ensuite présente tout au long de l'année et qui stabilisera le manteau neigeux. Ensuite, les chutes de neiges naturelles permettront vraisemblablement d'assurer une hauteur de neige suffisante.
  • Un modèle concernant les autres pistes, qui sont situées à plus basse altitude. Les canons à neiges fonctionneront quand la hauteur de neige sera insuffisante. Cette partie de la station doit être d'autant plus enneigée car c'est elle où il y a le plus de passage et car c'est sur cette partie du domaine que le déficit en neige naturelle est souvent le plus important.

Pour déterminer les périodes de fonctionnement des canons à neige nous avons relevé les hauteurs du neige moyennes pour la saison 2013-2014 sur la station Puy-Saint-Vincent. Sur la figure ci-dessous est présenté les jours où toutes les pistes seront enneigées (en rouge) et où seules les pistes du bas du domaine seront enneigées (en vert) :

 

Figure 1 - Calendrier d'enneigement de la saison 2013-2014 (Source : skiinfo.fr)

Note :

- Le domaine est enneigé de manière à ce qu'il puisse ouvrir pour les vacances de Noël

- Il n'y a plus d'enneigement artificiel à partir de février-mars, c'est à dire la fin de saison, où la couche de neige est suffisante et les températures plus élevées

- La station a connaissance des prévisions climatiques et ainsi, les enneigeurs ne fonctionnent pas pas une veille de chute de neige.

- Le niveau d'eau dans la retenue d'altitude est régulé de manière automatisée. Les pompes assurant le remplissage cessent de fonctionner lorsque le niveau d'eau est suffisamment haut.

 

Résultats :

Une simulation a donc été faite sur la saison 2013/2014. Nous avons tracé ci-dessous la hauteur d'eau dans le réservoir durant les 11 semaines d'enneigements artificiels.

Figure 2 - Évolution de la hauteur d'eau dans le réservoir

 

Comme dit précédemment, nous pouvons observer que les pompes arrêtent de fonctionner lorsque le réservoir atteint 5 mètres et elles redémarrent lorsque le niveau d'eau atteint 3 mètres. Ceci permet de réguler le niveau d'eau dans le réservoir de manière à ce qu'il ne déborde pas ni se retrouve asséché. On peut observer également que les pentes de remplissage sont plus faibles entre les semaines 3 et 5, puisque cette période correspond aux vacances scolaires de Noël, pendant laquelle il n'est pas possible de puiser dans le trop plein d'eau potable.

 

Si nous regardons la consommation en eau au bout de 23 heures, soit une heure après le début de fonctionnement des canons à neige, nous avons une quantité d'eau sortante de $473$ $m^3$ ce qui correspond donc à un débit de $473$ $m^3/h$ pour la production lorsque tous les canons à neige sont en fonctionnement. Nous retrouvons donc bien la valeur annoncée par la station qui est de $400-500$ $m^3/h$.

 

Enfin, si nous regardons la consommation totale d'eau du réservoir au bout de la saison nous avons une consommation en eau de $77$ $000 m^3$ d'eau , ce qui est un peu en dessous des données que nous avons pu récolter sur les consommations en eau. Cela s'explique par le fait que nous n'avions pas les jours où les canons à neige ont été utilisés et que nous avons donc du faire des hypothèses.