Exemple de l'enneigement de nouvelles pistes

Le projet prévoit l'enneigement de nouvelles pistes sur la station de Puy-Saint-Vincent. Deux nouvelles pistes ont été pressenties pour l'installation de canons à neige du fait de sa faible altitude pour le choix 1 ou de son exposition pour le choix 2 (voir Hypothèse d'agrandissement du domaine skiable). Nous commencerons pas détailler les impacts pour le choix 2. 

Choix 2

Les pistes candidates à l'enneigement artificiel traversent plusieurs zones avec des caractéristiques topographiques et écologiques différentes. La première partie est située sur la ligne de crête. Le domaine skiable n'est pas situé dans une zone protégée d'un point de vue réglementaire (voir les Impacts sur les sols, la faune et la flore) , mais des zones protégées sont situées juste à proximité, de l'autre côté de cette ligne de crête. Le fonctionnement des canons à neige ainsi que la neige artificielle elle-même ont des impacts non négligeables sur les écosystèmes (voir Impacts sur les sols, la faune et la flore) et peuvent dans ce cas impacter fortement ces zones protégées adjacentes.

  • Les eaux issues de la fonte de la neige artificielle déposée sur la ligne de crête peuvent ruisseler sur les zones protégées et porter préjudice aux sols et à la flore, impactant par conséquence la faune. Ces effets potentiels seront d'autant plus marqués que la situation sur la ligne de crête demandera d'importantes quantités de neige, le vent balayant toute neige sur ces reliefs. 
    Pour limiter ces impacts, la production de neige devra être évitée lorsque le vent est trop fort pour réduire les dépôts sur l'autre versant. Il faudra également éviter les dépôts de l'autre côté de la ligne de partage des eaux pour éviter le ruissellement des eaux. 
     
  • L'altération des sols, le retard puis la disparition progressive de la végétation, la surcharge locale ainsi que l'augmentation de la saturation en eau des sols sur la crête sont des facteurs qui s'ajoutent à une une zone déjà naturellement exposée aux aléas climatiques, notamment au vent et à un ruissellement fort. Ils auront pour l'effet d'augmenter les phénomènes d'érosion, allant au pire des cas jusqu'à induire des glissements de terrains. Ce risque est majoré par la présence de pentes supérieures à 30°.

​​

Figure 1- vision du domaine skiable dans son ensemble. Les zones rouges indiquent la présence de pentes supérieures à 30° susceptibles de créer des avalanches. Les 4 sites potentiels pour l'implantation de la retenue sont indiqués par des étoiles. 

Afin de limiter ces impacts, une attention particulière devra être portée sur la revégétalisation des sites concernés. En effet, cette dernière est un aspect important pour la cohésion du sol et ne devra pas être négligée. Un ensemencement artificiel pourrait être envisagé.  

  • Le bruit occasionné par le fonctionnement des canons est également prendre en compte. Il n'est pas arrêté d'une vallée à l'autre. En raison des températures plus froides, la production de neige se fait la nuit, lorsque la faune est la plus active. Les zones protégées abritent des espèces animales (voir l'inventaire des espèces protégées) dont le comportement nocturne peut être altéré par le bruit notamment en perturbant leurs repères. 
    Pour limiter ces impacts, le fonctionnement des canons devra être réduit à quelques heures dans la nuit voir déplacé en fin de journée, dès que les températures deviennes négatives. L'existence de périodes clefs pour certaines espèces devra au préalable être identifiée afin d'éviter le fonctionnement durant ces périodes. Il faudra également envisager un fonctionnement en journée si les conditions le permettent. 

La deuxième partie de la piste est située en domaine boisée abritant une faune riche et diversifiée. De la même façon que pour la première partie de la piste, le bruit occasionné par le fonctionnement des canons peut avoir un impact sur la faune locale, notamment sur celle d'une potentielle zone humide située à proximité. 

Choix 1: 

La majeure partie de la piste pressentie pour l'installation de canons à neige est située en milieu boisé. Même si les risques d'érosion  et de glissement de terrain semblent moins importants que pour le choix 2, la perturbation de la faune quant à elle semble inévitable. C'est d'autant plus vrai que la piste passe à proximité d'une zone de protection du Tétra Lyre, espèce protégée (voir l'inventaire des espèces protégées). Les mesures afin de limiter les impacts citées pour le choix 2 seront également applicables.