Présentation de la faune et flore protégées présentent sur le site d’étude

Les sites potentiellement affectés par notre projet se situent dans un milieu montagnard où réside plusieurs espèces faunistiques et floristiques dont une grande proportion est protégée par les différentes réglementations précédemment présentées. Dans cette partie, un inventaire non exhaustif des différentes espèces protégées est présenté, qui pourra être complété par les législations associées à chaque site. Pour cela, on va s’appuyer sur le site (http://inpn.mnhn.fr/) relatif  à l’Inventaire Nationale du Patrimoine Naturel. L'INPN est un système mis en place par l’Etat suivant L’article L 411-5 du code de l’environnement assurant le recensement du patrimoine naturel français (espèces animales et végétales, milieu naturel et patrimoine géologique) dans les différentes communes françaises. D’autre part on va se référer aussi à un annexe comportant une étude de la sensibilité environnementale d’un projet qui a été réalisé sur le site concernant l’aménagement d’une piste de ski de Puy-Saint-Vincent.

Espèces animales protégées

Sur le site étudié, plusieurs espèces faunistiques sont présentes dont plusieurs sont protégées. Une étude d'impacts dans le cadre d'un projet dans la région de Puy Saint Vincent (étude d'impact, 2013) en a identifié plusieurs.

  • Des reptiles et batraciens 

La Grenouille rousse, Rana temporaria, est une espèce d'amphibien de la famille des Ranidae. Elle est commune sur le territoire français (figure 1).

Figure 1-La grenouille rousse (source: INPN)

La salamandre tachetée (Salamandra salamandra) est une espèce d'urodèle de la famille des Salamandridae (figure 2).

Figure 2- La salamandre tachetée (source: INPN)

  • Les oiseaux protégés 

Plusieurs espèces d'oiseaux sont protégés dans la zone d'étude citées par l'étude d'impacts de 2013. Chaque espèce citée renvoie vers une page du site (www.oiseaux.net) ou (ecrin-parcnational.fr) qui la présente:

Le tétras-lyre (tétroa tétrix): C'est l'une des espèces de oiseaux les plus affectées en milieu montagnard. Ils sont les tristes victimes des aménagement surtout touristiques, la chasse abusive, le dérangement sur les zones d’hivernage, le pastoralisme et les travaux forestiers mal gérés, les collisions avec les câbles de téléski.... (figure 3)

Figure 3- Le Tétras-lyr (source: INPN)

Tourterelle des bois 

Coucou gris

Pie bavarde

Mésanges (boréale, charbonnière, nonnette…) 

Pouillot véloce 

Fauvette des jardins

Roitelet triple bandeau

Troglodyte mignon 

Sittelle torchepot

Grimpereau des jardins

Merle noir 

Grive (musicienne et litorne

Bergeronnettes (b. grise et b. des ruisseaux) 

Pinson des arbres

 Verdier d’Europe

Espèces végétales protégés

Plusieurs espèces végétales sont classées comme protégées, notamment: (voir l'étude d'impacts, 2013)

Gagea lutea (L.) Ker Gawl., découverte en 1809, C’est une espèce de plante vivace de la famille des Lis. Elle figure dans l’annexe 1 de l’arrêté du 20 janvier 1982 relatif aux espèces protégées sur l’ensemble du territoire national.  

Corydaliscava (L.) Schweigg. & Körte. (figure1), découverte en 1811, appelée aussi Corydale a un tubercule creux. C’est une plante vivace, bulbeuse qui se rencontre dans les lieux frais et humides.

   

Figure 1- Le Corydale à tubercule creux (source :mnhn)

Anemone sylvestris L., surnommée l’anémone des bois et découverte en 1753. C’est une plante herbacée pérenne de la famille des renonculacées (Figure2). 

 

Figure 2- L’Anémone des bois (source :mnhn)

Hepatica nobilis Schreb., appelé aussi l’Hépatique noble, est une plante herbacée vivace de la famille des Ranunculaceae, du genre Hepatica.

Narcissus poeticus L., c’est une plante vivace connue aussi sur le nom du Narcisse des poétes.

Lilium martagon L., c’est une plante herbacée connue aussi sur le nom le Lis martagon.

On peut noter que la présence de la gagée est conditionnée avec celle de l’herbe aux goutteux (Aegopodium podagraria L.). Dès que cette dernière devient abondante la gagée jaune devient systématiquement absente.