Les ZNIEFF

Les ZNIEFF

La Forêt Domaniale des Pays de Monts se situe au sein de Zones Naturelles d'Intérêt Ecologique Faunistique et Floristique (ZNIEFF). Les ZNIEFF sont établies pour le compte du Ministère de l’environnement. Leur inventaire identifie, localise et décrit les sites d’intérêt patrimonial pour les espèces vivantes et les habitats. Il permet la constitution d'un recueil données sur les milieux naturels, la faune et la flore. Cet inventaire n’a pas de valeur juridique directe mais permet l'évaluation de la richesse patrimoniale dans l’élaboration de projets susceptibles d’avoir un impact sur le milieu naturel. Ces inventaires sont un point de départ de réflexion pour élaborer une politique de protection de la nature, notamment pour les milieux les plus sensibles : zones humides, landes etc.

Il existe deux types de ZNIEFF. Les ZNIEFF de type I, d’une superficie généralement limitée, définies par la présence d’espèces, d’associations d’espèces ou de milieux rares, remarquables ou caractéristiques du patrimoine naturel national ou régional. Les ZNIEFF de type II qui sont de grands ensembles naturels riches et peu modifiés, ou qui offrent des potentialités biologiques importantes. Les zones de type II peuvent inclure une ou plusieurs zones de type I 1.
 


Figure 1
: Carte de la localisation des ZNIEFF I de la zone étudiée
(S. BAQUEY - A. BUENO)

 

 

Bilan de l'état initial des ZNIEFF

La Forêt Domaniale des Pays de Monts, donc la zone étudiée, se situe au sein de deux Zones Naturelles d'Intérêt Ecologique Faunistique et Floristique (ZNIEFF), Figure 1. Les ZNIEFF n’ont pas de valeur juridique directe mais permet l'évaluation de la richesse patrimoniale dans l’élaboration de projets susceptibles d’avoir un impact sur le milieu naturel.

La zone étudiée est comprise dans la ZNIEFF I, référencée 502 5001, nommée « Dunes et forêt de La-Barre-de-Monts, Notre-Dame-de-Monts » et dans la ZNIEFF II, référencée 502 5000 et nommée « Forêt de Monts ».

L'habitat majoritaire est la forêt de pins méditérranéens. Une certaine biodiversité existe et doit être maintenue, des essences de chênes verts, robiniers et érables sont présents dans la forêt.

L'espèce végétale Omphalodes littoralis est importante pour cette zone, notamment pour la fixation des dunes. Le peuplement ornithologique de la ZNIEFF I est remarquable. L'amphibien Pelobates cultripède, est significatif du bon état des mares d'arrières dunes, cette espèce doit être considérée dans l'étude des impacts.

Les ZNIEFF sont des zone d'étapes migratoires, de stationnement et de dortoirs, leur sensibilité sera prise en compte dans l'évaluation des impacts.