Alimentation en eau potable

 

Alimentation en eau potable

 

Comme nous l'avons précisé, un réservoir d'appoint en eau potable est présent dans notre dispositif afin de pallier aux problèmes rencontrés lorsque la cuve d'eau pluviale ne contient pas assez d'eau pour alimenter correctement les sanitaires.

La norme NF EN 1717 de mars 2001 stipule que le réseau de distribution d'eau alimenté par la cuve d'eau pluviale doit être totalement séparé du réseau de distribution d'eau potable. Par conséquent, il n'y a pas la possibilité de connecter ces réseaux, même temporairement lors des périodes sèches. Les solutions possibles sont alors de deux ordres. Premièrement, on peut remplir notre cuve d'eau pluviale avec de l'eau potable lorsqu'elle est vide. Cependant, cette solution n'est pas satisfaisante car il faudrait prévoir le volume adéquat d'eau potable à injecter dans la cuve avant la prochaine pluie. Ce serait trop compliqué. La deuxième solution est celle que nous avons retenue. Elle consiste en la mise en place d'un basculement d'une cuve d'eau pluviale à un réservoir d'eau potable grâce à une sonde et une électrovanne. La pénurie d'eau de la cuve d'eau pluviale est détectée et le système pompe alors dans le réservoir d'eau potable. Aucune connexion entre la cuve d'eau pluviale et le réservoir d'eau potable n'est possible puisque l'alimentation du réservoir avec l'eau du réseau se fait par surverse (comme recommandé par la norme) avec garde d'air, c'est-à-dire avec impossibilité pour la cuve de se mettre en charge.

Toutefois, si une baisse de pression brutale dans le réseau d'eau public liée à une forte consommation (par exemple, lutte contre un incendie) ou à une coupure d'eau se produit, un risque d'interconnexion peut être envisagé par siphonnage de la cuve d'eau pluviale. Toute la population urbaine pourrait alors être affectée. Cependant, on juge ce cas très peu probable.

 

Il faut cependant noter que la présence d'un double réseau dans l'établissement hospitalier est obligatoire. Le premier dessert les sanitaires et transporte tantôt de l'eau pluviale, tantôt de l'eau potable. Le second est raccordé à tous les autres points d'eau (robinets, douches...) et ne transporte que de l'eau potable.

Les deux réseaux d'eau pluviale et d'eau potable sont totalement disconnectés, que ce soit au niveau des réservoirs ou à l'intérieur de l'hôpital et aucun reflux de l'eau de pluie dans le réseau d'eau potable n'est possible dans le cas général. Les exigences des normes sont remplies et le risque sanitaire éloigné.

 

Le réservoir d'eau potable sera choisi d'un volume de 4 m3. Cette valeur a été sélectionnée en fonction du réservoir de l'ENSAT, d'une capacité de 150 L pour 8 WC. On choisit un réservoir en polyester souple, comme pour la cuve d'eau pluviale, dont la fiche technique est disponible ici.

 


Plan de "Récupération des eaux pluviales"

Dispositif général          Dispositif hôpital          Données           Cuve            Eau potable            Pompe            Traitement              Coûts

 

Plan du menu "Réduction de la consommation en eau"

Plan du bâtiment                Consommation eau                Récupération eaux pluviales                  Simulation                Bilan 

 

Retour au menu "Projet"