Bilan

Bilan


Aller au "Traitement de l'air"


-1-Résultats de la filière de traitement

 

(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

 

 

Tableau de l'abattement des molécules ciblées

Molécules Concentrations Initiales (µg/L) Concentrations finales
5-FU 124 ~0
Cyclophosphamide 4,5 <10 ng/L
Ifosfamide 1,9 <10 ng/L
DCCP 1,6 ~0
Moutarde phosphoramide 8,9 ~0
Acroléine 2,3 ~0
2-déchloroéthylifosfamide 0,2 ~0
3-déchloroéthylifosfamide 0,5 ~0

 

Résultats dimensionnement BRM

Volume du réacteur 890 L
Temps de séjour 7 h 08 min
Débit de purge 22,3 L / j
Demande en O2 1,38 kg O2 / j
Débit d'air à fournir 5 m3 / j

Dimensionnement module membranaire

Débit brut par module 297 L/h
Débit net par module 278 L/h soit 6,7 m3/j
Nombre de modules nécessaire 1
Surface filtrante 4,5 m²

 

Dimensionnement nanofiltration

Débit brut par module 96 L/h
Débit net par module 95 L/h soit 2,3 m3/j
Nombre de modules nécessaire 2
Surface filtrante 2,5 m² * 2

 

Dimensionnement photocatalyse UV/TiO2 supporté

Taille de la lampe 1,5 à 2 m
Nombre de lampes 15
Temps de réaction 5 h

 

-2- Bilan du travail effectué

La création de cette filière de traitement nous a demandé des recherches bibliographiques importantes afin de déterminer les molécules à traiter, leurs propriétés ainsi que leur concentrations en sortie d'hôpital. De même, afin de connaître le comportement des traitements vis-à-vis des conditions d'utilisation, nous avons fait des recherches dans la littérature et rencontré de nombreuses personnes qui nous ont guidé et renseigné. Nous avons pu nous rendre compte des difficultés rencontrées par les professionnels et par les chercheurs tant pour le bioréacteur à membrane que pour la photocatalyse UV et cibler les enjeux actuels ; les traitements photocatalytiques sont aujourd'hui assez peu développés au niveau industriel et, quand ils le sont, sont précieusement gardés par les entreprises.

Les problèmes que nous avons rencontrés ne sont pas forcément ceux que nous envisagions initialement : le dimensionnement du traitement tertaire nous a demandé beaucoup de temps et de recherches. C'est dans ce cadre-ci que nous avons pu développer nos connaissances dans ce domaine innovant.

Enfin, les nombreuses interactions que nous avons pu avoir avec des chercheurs dont les travaux sont proches des thématiques abordées dans ce BEI ont été globalement très enrichissantes et, si elles n'ont pas au final répondu à toutes les questions, en ont soulevé d'autres qui restent à élucider dans le futur. Ces thèmes sont et seront certainement de plus en plus mis en avant, afin de pouvoir répondre aux problématiques apparues il y a peu, concernant notamment les rejets de médicaments à faible dose dans l'environnement.

La limite de notre étude réside dans le fait que de nombreux patients excrètent les mêmes molécules une fois rentrés chez eux après les traitements anticancéreux (et autres). Le traitement en sortie d'hôpital n'est de ce point de vue pas suffisant.


Plan du menu "Traitement des effluents liquides"

Polluants à éliminer         Traitements         Choix des techniques         Dimensionnement         Bilan

Aller au "Traitement de l'air"