Bilan thermique

Bilan thermique

 

Afin d'effectuer le bilan thermique, il a été important de pouvoir répertorier les différents matériaux déjà en place tel que les fenêtres, la nature des façades, mais également de pouvoir définir le type de chauffage en place dans le bâtiment et la ventilation. Nos choix se sont orientés de manière à obtenir un bâtiment très peu isoler avec donc des pertes thermiques assez importantes, afin que la rénovation que nous proposerons soit significative. De plus, nous avons cherché à rester les plus logiques possible quand aux constituants normalement utilisé pour ce type de bâtiment.

 

Choix des matériaux

 

Pour les fenêtres, qu'elles soient dans les bureaux, dans les chambres, ou dans les salles de traitement, nous avons choisi de prendre un double vitrage traditionnelle (air entre les deux vitres). La porte d'entrée, quand à elle, est constituée par deux portes vitrés coulissantes. 

Pour les murs, nous avons choisi de prendre un mûr plein sans isolation particulière d'une épaisseur de 39 cm.

Pour la toiture, nous avons choisi de partir sur un toit terrasse donc non incliné comme c'est souvent cas pour les hôpitaux. La toiture est en béton plate non isolé.

Pour le plancher nous sommes parti sur un plancher sur cave en béton non isolé.

La Figure 1 suivante répertorie l'ensemble de ces caractéristiques telle qu'elles apparaissent dans le logiciel. Nous y avons ajouté les résistances thermiques associées et celle préconisées par la réglementation en guise de comparaison.

 

Figure 1 : Données concernant les surfaces de déperditions an vue de la simulation thermique

(Source : http://www.energieplus-lesite.be/energieplus/page_10948.htm)

 

Comme nous avons pu le voir, les ponts thermiques sont difficilement quantifiables. En revanche, les déperditions qu'ils provoquent sont conséquentes nous devons donc les prendre en compte. Il revient très souvent dans la littérature que les ponts thermiques représentes environ 20 % des pertes de chaleur. Ainsi nous intégrerons cette valeur en fin de calcul (Source [1], [2]).

Pour finaliser le bilan thermique nous avons renseigné les conditions climatiques du lieu d'implantation du bâtiment puis les températures de consignes du bâtiment ainsi que le débit de ventilation (Figure 2). 

 

Figure 2 : Suite des données de la simulation thermique

(Source : http://www.energieplus-lesite.be/energieplus/page_10948.htm)

 

La température moyenne au sein d'un hôpital doit être de 24 °C (Source : Énergie +) et le taux de renouvellement d'air de 2 vol/heure (Source : Énergie +). Ce taux de renouvellement de deux volumes par heure est assez important et va engendrer une consommation d'énergie assez importante. Nous ne différencierons pas ici les différences de ventilation, en effet elle devrait être par exemple moins importante dans les locaux comme le hall ou les bureaux alors qu'elle devrait être plus importante dans les salle d'opération.

Le bilan thermique obtenue est présenté dans la  Figure 3 ci-dessous.

 

Figure 3 : Résultats du bilan thermique

(Source : http://www.energieplus-lesite.be/energieplus/page_10948.htm)

 

Nous pouvons ainsi quantifier notre énergie consommée pour le chauffage et les pertes associées. Les valeurs obtenues vont nous permettre part la suite de mettre en place les matériaux et technologies nécessaires pour améliorer ce bilan. L'application sera alors réutiliser pour observer les progrès réalisés. Nous verrons ainsi le gain énergétique associé que nous retranscrirons en gain financier, nous permettant ainsi de réaliser des études de rentabilité des matériaux choisis. 

Pour le moment notre bâtiment utilise une chaudière d'une puissance de 425 W et consomme plus de 2 800 MWh/an.

 

 


Plan du menu "Bilan énergétique"

 Bilan thermique                                Eau chaude sanitaire                                  Éclairage                       Bilan

 


Retour au menu "Projet"                                                                                                   Bilan énergétique