Le Carboplatine et le Cis-Platine

 

Le Carboplatine et le Cis-Platine

 

Fonctionnement des composés à base Platine

Il existe deux médicaments anticancéreux dont les structures chimiques font intervenir du platine. Le premier fut le Cis-platine, découvert en 1965. Il est rapidement apparu que ce composé avait un effet néphrotoxique (toxique pour le système rénal). Ceci a engendré son élimination progressive du marché pour éviter tout risque sanitaire, au profit du carboplatine.

Le Carboplatine (Diammine(cyclobutane-1,1-dicarboxylato(2-)-O,O')platinum) fait partie des analogues du platine de deuxième génération. Il a été développé comme agent anticancéreux en limitant les effets néfastes sur la santé humaine que pouvait présenter son prédécesseur.

Les deux composés sont dotés d'un atome de Platine tétravalent (Platine (II)).

Tous deux sont des agents alkylants, c'est-à-dire qu'ils forment des liaisons au sein de la molécule d'ADN (au niveau de la Guanine), empêchant ainsi la séparation des deux brins d'ADN indispensable pour la réplication de l'ADN et donc la division de la cellule en question. A des fins thérapeutiques, ces molécules sont donc utilisées pour limiter la croissance de tumeur.

Le rôle des groupements "amine" dans l'activité des dérivé du Platine reste discuté. Ils pourraient être utiles, entre autres, pour des raisons pharmacocinétiques (ils augmenteraient les probabilités de rencontre avec la molécule d'ADN), pour des raisons stériques (stabiliseraient la conformation plane des dérivés du platine) ou encore pour faciliter le transport cellulaire des molécules.

Il apparaît que le Carboplatine est relativement stable dans l'eau. Toutefois, il subira rapidement une hydrolyse du groupement cyclobutane dicarbocylate qui le compose pour former le diaqua-diamineèplatine (Figure 1)

Figure 1 : Diaqua-diamineplatine

 

Il en résulte la création d'une molécule chargée positivement dont la réactivité avec les nombreux composants cellulaires est accrue. La toxocité plus faible du Carboplatine en comparaison avec le Cis-platine s'expliquerait par la lenteur de l'hydrolyse du groupement carboxylate.

 

Rejets de composés à Platine dans l'environnement

Les effets sur l'environnement de ces deux molécules sont assez divers : elles ont des propriétés mutagènes et cancérogènes et engendrent une pollution au Platine. En effet, même si les quantité d'anticancéreux rejetés dans l'environnement sont assez faibles, par rapport aux émissions par les convertisseurs catalytiques des voitures, cette forme du Platine est beaucoup plus toxique que la forme inorganique. Les composés médicamenteux à base platine étant consommés en moyenne à hauteur de 373 grammes par an et par hôpital, leurs conséquences sur l'environnement doivent être suivies.

Au cours de nos recherches, nous nous sommes plutôt concentrés sur l'étude écotoxicologique du Cis-platine. Étant le composé le plus ancien, on dispose davantage de données et d'expériences qu'avec le Carboplatine. Nous prendrons comme première approximation que ces deux molécules sont relativement proches, ce qui revient à dire qu'étudier l'une des deux permet d'extrapoler les résultats de l'autre.

 


Présentation des principales molécules

Doxorubicine              Ifosfamide              5-Fluoro-Uracile              Carbo-Platine et Cis-Platine              Cyclophosphamide


   Retour au menu précédent