Présentation de la Garonne

 

Présentation de la Garonne au niveau du

rejet de Ginestous

 

Une description de la morphologie et des particularités de la Garonne au niveau de la sortie des eaux recyclées de Ginestous nous fournira des éléments essentiels pour la modélisation du rejet.

 

Morphologie de la Garonne

La Garonne est l'un des plus grands fleuves français. Elle prend sa source en Espagne et se jette, après 647 km, dans l'océan Atlantique à hauteur de Bordeaux.

La Garonne traverse la zone du Grand Toulouse du Sud au Nord. Ce fleuve représente pour la ville un élément historique majeur pour le transport des marchandises mais aussi pour l'alimentation en eau des habitants de la ville. Ainsi, l'eau est prélevée au Sud et traitée principalement à l'usine de Pech David, tandis que les eaux usées sont rejetées au Nord, après traitement à l'usine de Ginestous. A ce niveau, la Garonne présente un débit moyen de 190 m3/s, celui-ci pouvant atteindre jusqu'à 330 m3/s au maximum et 30 m3/s en période d'étiage.

Au niveau du rejet de la station de Ginestous, le lit de la Garonne est en moyenne large de 150 m pour une profondeur moyenne de 3 m au milieu du lit. Même si ces valeurs sont variables, elles nous servirons de base pour la mise en place de notre modèle.

 

Photo 1 : Photographie de la zone de rejet des eaux recyclées de Ginestous dans la Garonne

Source : Veolia Eau

 

Comme nous pouvons le constater sur la photographie précédente, les eaux recyclées de l'usine de Ginestous sont rejetées par une seule conduite à la surface de la Garonne, au centre de son lit.

Figure 2 : Photographie aérienne du rejet de Ginestous dans la Garonne

Source : Google Earth

 

La photographie ci-dessus nous montre bien que le rejet de la station de Ginestous a un impact évident sur l'environnement puisque le panache de sortie est largement visible. Il peut être lié à la couleur de l'eau rejetée ou bien à l'érosion du lit liée au débit du rejet. Toutefois, cet impact visible peut ne pas avoir beaucoup d'incidences sur la faune et la flore. Il reste donc à étudier la dispersion des molécules qui, elles, présentent un danger connu pour l'environnement.

 

Caractéristiques de la Garonne

La Garonne montre des variations de température assez importantes. En effet, alors que sa température moyenne est de 13°C, elle peut atteindre jusqu'à 25°C en été, ce qui a des conséquences importantes sur la faune, en particulier pour les salmonidés dont le cycle de reproduction est perturbé. A l'inverse, en période hivernale, la Garonne peut atteindre des températures très basses, de l'ordre de 0 à 5°C. Lors de la fonte des neiges au printemps, le débit de la Garonne est alors à son maximum et la température de l'eau avoisine les 5°C.

Ainsi, lors de notre modélisation, nous présenterons 3 états différents : 

           - une période moyenne : débit de 190 m3.s-1 et une température de 13°C

           - une période d'étiage : débit de 30 m3.s-1 et température de 25°C

           - une période de débit maximum : débit de 330 m3.s-1 et température de 5°C

 


  Devenir de la molécule d'Ifosfamide

Processus de dégradation               Calcul de la concentration               Présentation Garonne               Modélisation


   Retour au menu précédent