Traitement nécessaire

 

Traitement nécessaire pour l'utilisation de

l'eau pluviale

 

CHARGE DES EAUX PLUVIALES

Un traitement des eaux pluviales s'impose dans le sens où ces eaux sont polluées. En effet, 75 à 85 % de la pollution provient de l'entraînement des particules déposées lors du ruissellement. De plus, 15 à 25 % de la pollution est déjà contenue dans la pluie météorite. Cette pollution est de nature physico-chimique et microbiologique. On peut citer, par exemple, les matières en suspension, les matières organiques et nutriments (azote, phosphore), les éléments traces métalliques (zinc, plomb, cuivre, mercure, cadmium...), les composés traces organiques, les pesticides et herbicides ou encore les micropolluants biologiques (bactéries, virus...).

De nombreux facteurs influencent la qualité de l'eau et rendent complexe la gestion des processus de traitement. Ceux-ci sont de divers ordres : configuration, matériaux et localisation du toit ; type de l'événement pluvieux ; concentration et propriétés chimiques des polluants dans l'atmosphère ; saison.

Les eaux pluviales que l'on récupère sont donc fortement chargées dans certains cas et pourraient ainsi entraîner des risques sanitaires non désirables. Il est donc indispensable d'envisager un traitement dans le cadre de l'application du principe de précaution. En effet, peu d'études ont à ce jour pu démontrer les réels impacts sur la population de l'utilisation des eaux pluviales dans les sanitaires.

 

 

TRAITEMENT ENVISAGE

Le traitement que nous proposons ici s'inspire fortement du traitement mis en place à l'Ecole Nationale Supérieure Agronomique de Toulouse (ENSAT), qui possède depuis 2009 un système de récupération des eaux pluviales.

 

Dégrilleur

En amont de la cuve, un dégrilleur est mis en place afin de stopper les éléments grossiers que le siphon n'a pas arrêtés. Il s'agit d'une filtration primaire réalisée par exemple par un filtre à cascade VF6. Ce filtre est composé de deux niveaux de filtration : un premier niveau filtre les impuretés grossières, un second niveau permet une filtration plus fine des eaux pluviales avant leur déversement dans la cuve. Les impuretés retenues seront évacuées par le trop-plein. Selon l'arrêté, ce filtre doit être semestriellement vérifié et annuellement nettoyé. La fiche technique de ce filtre est consultable ici

 

Filtre

Une filtration secondaire est également envisagée en sortie de cuve. Elle est composée d'une chaussette filtrante NW50 DUO de Cintropur. Puis, un filtre rempli de charbon actif en grains de 0,8 mm Norit Row 08 Supra (fiche sur le charbon consultable ici) est mis en place. La fiche technique de ces filtres est consultable iciiciDispositif général          Dispositif hôpital          Données           Cuve            Eau potable            Pompe            Traitement              Coûts

 

Plan du menu "Réduction de la consommation en eau"

Plan du bâtiment                Consommation eau                Récupération eaux pluviales                  Simulation                Bilan 

 

Retour au menu "Projet"