Traitement secondaire : Nanofiltration

 

Traitement secondaire :

Nanofiltration

 


Retour au "Dimensionnement du bioréacteur à membrane"

Aller au "Dimensionnement du photoréacteur UV / TiO2"


 

Nous avons utilisé pour notre étape de nanofiltration les données qui nous ont été fournies par Mme Albasi du LGC et qui correspondent au type de membrane classiquement mis en oeuvre pour un tel procédé de séparation.

La membrane considérée est la Polymem NE 2540-70 dont les caractéristiques sont :

- flux J = 20 L/h/m²  (en moyenne)

- surface utile S = 2,5 m²

- diamètre 64 mm, longueur 1016 mm

 

De même que pour le BRM, nous avons choisi de fixer les paramètres suivants pour le fonctionnement de notre filtre, correspondant à un rétrolavage bref toutes les 2 heures :

- Filtration :  tf = 2 h et Pf = 10 bars

- Rétrolavage : trl = 60 s et Prl = 2,5 bars

 

Avec ces données, nous pouvons calculer le débit brut et le débit net observé par module de filtration ; comme les caractéristiques de la membrane sont fournies sur la fiche technique avec une indication de pression de 5,2 bars, il nous faut rapporter cela à notre pression opératoire :

Qm,brut = J*S*Pf/5,2 (en L/h)

Qm,net = (Qm,brut*tf - J*S*trl*Prl/5,2) / (tf+trl)      (en L/h)

 

Il nous reste à calculer finalement le nombre de modules nécessaire pour cette étape de nanofiltration, en convertissant Qm,net en m3/j et en le comparant au débit Q à traiter, qui est peu différent de celui pris en compte dans l'étape précédente (BRM), puisque la purge effectuée sur le bioréacteur est minime.

 


Retour au "Dimensionnement du bioréacteur à membrane"

Aller au "Dimensionnement du photoréacteur UV / TiO2"