1.4. Conclusion : Un bilan alarmant

    Tous les travaux actuels s'accordent à dire aujourd'hui que les variations de la morphologie du littoral des Bas-Champs du Vimeu résultent plus de la crise sédimentaire sévissant dans le secteur que des caractéristiques sédimentologiques des matériaux charriés dans l'hypothèse où les deux classes granulométriques les plus représentées sont les galets et les sables grossiers, comme c'est notre cas ici (Héquette et Ruffin-Soler, 2007).

    Cependant la plupart des études sur lesquelles s'appuient notre raisonnement possèdent une marge d'erreur importante ou sont peu représentatives au niveau spatial. En effet, jusqu' à présent peu d'analyse prenaient en compte la totalité du système hydro-sédimentaire car ce dernier se trouve à cheval sur les départements de Haute-Normandie et de Picardie.

    De part son caractère instable et l'évolution des conditions climatiques, la gestion du risque lié à la submersion de la digue des Bas-Champs du Vimeu ou au recul du trait de côte est donc indispensable. La suite de notre étude permet de se faire une idée précise de l'effet de l'ouverture programmée de la digue du point de vue sédimentaire.


  Accueil du projet 

1. Etat des lieux

1.1. L'érosion de la baie 1.2. Le comblement de la baie  1.3. Les paramètres influençant  1.4. Conclusion : Un bilan alarmant