2. De l'état actuel des connaissances aux objectifs de l'étude

De part les forts courants et les marées qui y sévissent, la Baie de Somme est soumise a d'importants processus d'érosion et de d'ensablement comme le montre la carte précédente. Par l'ouverture de la digue, ce phénomène va être modifié. Par exemple l'entrée de la mer dans les terres va induire la création de nouvelles zones d'érosion mais aussi instaurer des zones d'accrétion préférentielles des sédiments. En effet, dans les terrains gagnés par la mer lors du recul stratégique de la digue, les courants seront peu importants et la masse de sédiment confinée dans cette zone.

Source personnelle

L'objectif de cette étude hydro-sédimentaire est donc double. Dans un premier temps, il s'agit de juger de la pertinence de la dépoldérisation en tant que stratégie pour lutter contre le comblement de la Baie. Une comparaison de l'importance de l'érosion et de la déposition de sédiment dans le cas d'une ouverture de la renclôture ou de sa consolidation sera ainsi conduite. Dans un second temps, les diverses méthodes de dépoldérisation (brêche/écluse, taille de l'ouverture, nombre d'ouverture, localisation des percées..) seront confrontées afin de classer les solutions en fonctions de leurs conséquences potentielles du point de vue du transit sédimentaire.

 

Plan du cahier des charges du binôme 3


Accueil     1.Contexte     2.Objectifs     3.Données     4.Organigramme     5.Planning     6.Résultats

Cahier des charges des autres binômes