2.2 Estimation des composantes du cycle de l'eau

Notre étude va porter à la fois sur l'eau de la zone humide mais aussi sur celle de la nappe souterraine. La zone humide que nous étudions est en lien étroit avec la nappe d’eau souterraine appelée nappe des Bas Champs, et celle-ci peut même affleurer pendant les périodes humides au niveau des étangs et mares. On considère donc le système "eau de surface + nappe" pour notre bilan.

 

On peut schématiser le phénomène continu du cycle de l'eau en trois phases :

  • les précipitations,
  • le ruissellement de surface et l'écoulement souterrain,
  • l'évapotranspiration.

Le Cycle de l'eau pour la zone humide

L'équation du bilan hydrique se fonde sur l'équation de continuité et peut s'exprimer comme suit:
$I=-O+\Delta S$

Avec :
I : volume entrant [mm] ou [m3],
O : volume sortant [mm] ou [m3],
$\Delta$S : variation de stockage [mm] ou [m3].

Plus particulièrement, concernant l'ensemble zone humide/nappe souterraine, on peut faire l'inventaire des entrées:

  • pluie directe sur la zone
  • ruissellement provenant du bassin versant

Concernant les sorties, on compte:

  • l'évapotranspiration des lacs et marais
  • le drainage par les fossés et canaux

Les échanges entre la surface et le sous sol sont considérés comme internes au système. De plus, n'ayant aucune donnée disponible sur les canaux qui drainent la zone, nous décidons d'intégrer le volume sortant par les canaux dans la variation de stock.

On a donc finalement : $P+R=E+\Delta S$

P : volume des pluies directes sur la zone [m3],
R : volume ruissellé à la surface du bassin versant
[m3],
E : volume évapotranspiré par les étangs et marais [m3],
$\Delta$S : ressources accumulées à la fin de la période [m3]

Pour estimer chacune des composantes du cycle de l’eau (évapotranspiration, ruissellement), nous avons décidé de diviser le bassin versant selon la couverture des sols afin d’utiliser des paramètres de calage des formules les plus réels possibles pour chaque type de couverture. (tissu urbain, prairies, zone humide, terres arables).

 

 

2.2 a) Pluie directe sur la zone humide

2.2 b) Ruissellement 

2.2 c) Évapotranspiration 

2.2 d) Estimation de la variation de stock


Accueil du projet
 

2.1 Analyse géographique et climatique

2.2 Estimation des composantes du cycle de l'eau 

2.3 Caractérisation des échanges entre les eaux de surface et le sous sol

2.4 Bilan hydrologique

2.5 Inventaire des habitats et espèces

Étude des Bas Champs et de la zone humide le Hâble d'Ault

1. Présentation de la zone 2. Etat des lieux 3. Estimation des conséquences de la dépoldérisation   4. Conclusions