2.4 Conditions aux limites

Nous avons utilisé deux types de conditions aux limites:

  • la mer
  • le continent

Pour l'entrée d'eau nous avons décidé de fixer la hauteur H et de laisser libre les autres paramètres (vitesse et température). Les berges sont définies comme des parois solides.

 

La hauteur d'eau en entrée est imposée par un fichier Fortran qui traduit le marnage dans la baie. Notre entrée est représentée par une sinusoïde du type:

$H=C +A sin(2\pi*1/T)$

Avec A l'amplitude caractéristique du marnage et T la période du phénomène (12h25). Nous avons choisi une amplitude de 5 m correspondant au marnage moyen de 10 m présent en Baie de Somme. C représente l'altitude autour de laquelle la marée oscille. Dans ce cas C=1 m. Il s'agit de la différence entre le niveau moyen (NM=5.469m) et l'écart entre le zéro hydrographique et le zéro de référence de la carte altimétrique (ZH/ref=4.38m). Ces valeurs sont fournies par les Références Altimétriques Maritimes de la SHOM, édition 2011.

Il est aussi possible d'implémenter à ce fichier l'effet de la houle. Il suffit de rajouter une deuxième sinusoïde avec une période temps plus faible et une amplitude dépendant des conditions de houle. Pour une situation dite ordinaire, les Bas-Champ sont traversés par une houle d'amplitude 0.5m et de période 7s.

 


 Précédent 2.3 Mise en place du maillage                                                                                         Suivant 2.5 Conditions initiales

Retour 2. Mise en place du modèle